Quiz Show

qsDate de sortie : 15 février 1995 (en France)

Réalisé par : Robert Redford

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : A la fin des années ’50, un jeu télévisé fait fureur en Amérique : « Twenty-One » (« Vingt-et-un »). Deux candidats isolés l’un de l’autre dans des cabines séparées doivent répondre à des questions de culture générale, et miser des points selon les questions. Le but du jeu est d’atteindre vingt-et-un points pour gagner une somme d’argent conséquente, puis revenir la semaine suivante pour tenter d’augmenter ses gains. Un jour, Herbert Stempel, un candidat jusque-là invaincu, apprécié du public et ayant déjà gagné une forte somme, perd sur une question jugée facile. Un autre candidat, Charles Van Doren, un professeur d’université, le remplace. Stempel va alors entamer une action en justice, dont les conclusions ne seront pas rendues publiques. Cette affaire attire l’attention d’un jeune avocat sorti d’Harvard, Dick Goodwin. Il trouve que quelque chose cloche et va mener son enquête.

Avis : Plongeant dans les coulisses de la télévision américaine, ce film superbement réalisé (produit par Richard Dreyfuss entre autres, ce serait le meilleur de R. Redford, dit-on) livre une réflexion sur l’éthique, et le caractère particulier des jeux télévisés. Est-ce avant tout un divertissement, et donc le truquage fait-il partie du jeu, tout comme un magicien a des secrets, ou bien puisqu’il y a de l’argent à gagner, l’éthique et la morale doivent réprimer ces comportements, et les autorités doivent-elles réguler en la matière ? Les personnes haut placées qui tirent les ficelles ont parfois intérêt à piper les dés, lorsque l’audience diminue (et donc les revenus publicitaires…)

Après avoir vu le DVD de Quiz Show, cela m’a fait réfléchir à la télévision en Europe. Bien sûr nous n’avons pas la même culture qu’aux Etats-Unis, cependant des jeux sont importés des USA. Encore tout récemment, il y a quelques années, un procès a été intenté par des candidats de téléralité vis-à-vis des producteurs. Ces candidats ont gagné, la justice ayant décidé que ces personnes devaient être considérées comme des acteurs et non des candidats, puisqu’ils sont rémunérés pour jouer un scénario planifié à l’avance.
Un bon film donc, avec des acteurs très convaincants et une excellente reconstitution des fifties (ils fument beaucoup!).

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 9/10, Avant 2000, Drame, Historique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s