Hugo Cabret (Hugo)

hcDate de sortie : 21 décembre 2011

Réalisé par : Martin Scorsese

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis :  Par un splendide travelling avant qui nous plonge dans le Paris des années 30, la caméra nous emmène depuis le ciel de neige à travers une gare et jusque dans une horloge, dans laquelle vit un petit orphelin de 12 ans, Hugo. Il est à la recherche de pièces manquantes pour réparer un automate que son père (malheureusement décédé) avait trouvé dans un musée et sur lequel il travaillait. Hugo est doué pour réparer les mécanismes et s’occuper de l’entretien et de la maintenance des horloges de la gare. Il ne lui manque plus qu’une clé, en forme de coeur, pour faire fonctionner l’automate, car il croit que son père lui a transmis un message via cette machine…

Avis : Ayant vu ce film en 3D, je vous le recommande chaudement. C’est une pure merveille tant au point de vue visuel qu’au point de vue du scénario. Les jeunes Asa Butterfield et Chloé Grace Moretz sont d’excellents acteurs, encadrés par des pointures en premiers rôles : Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen, Christopher Lee… et des seconds rôles comme Jude Law ou Frances de la Tour (alias Madame Maxime dans la série des Harry Potter, pour les connaisseurs…). Chloé Moretz me fait beaucoup penser à Hermione Granger… aurais-je été ensorcelé par la série des Harry Potter ?… Sérieusement, pour en revenir au film, les décors sont très très beaux et soignés, la 3D est bien foutue, sans excès d’effets spéciaux (il y en a quand-même un peu, mais ce n’est pas un film du genre fantastique), pour une belle histoire adaptée du roman éponyme « L’invention d’Hugo Cabret » de Brian Selznick (qui apparaît lui-même en caméo).

La seule chose « étrange » est que l’histoire se passe à Paris, cependant tout le monde parle en anglais (j’ai été voir le film en VO), avec des pointes de français (les gens s’appellent « Madame », « Monsieur », en français dans le texte, les inscriptions sont aussi en français…), mais cela ne nuit pas à l’appréciation globale. L’histoire rend aussi un bel hommage aux débuts du cinéma et à l’oeuvre de George Méliès en particulier. A noter que le film est produit par Martin Scorsese lui-même (il est le réalisateur), mais aussi Johnny Depp, entre autres. Un bon moment de conte familial pour les fêtes !

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

1 commentaire

Classé dans 2011, 9/10, Aventure, Comédie

Une réponse à “Hugo Cabret (Hugo)

  1. Pingback: Nanny McPhee et le Big Bang (Nanny McPhee and the Big Bang) | CinéSam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s