Archives de Catégorie: 8/10

Très bon film, à voir.

Comme un Chef

chefDate de sortie : 7 mars 2012

Réalisé par : Daniel Cohen

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Jacky Bonnot est un cuisinier hors pair. Il suit depuis ses débuts le chef triplement étoilé Alexandre Lagarde, célèbre cuisinier aux multiples restaurants dans le monde. L’épouse de Jacky, Béatrice, va bientôt donner naissance à leur premier enfant, et Jacky ne cesse de se faire renvoyer des établissements (brasserie, gargote…) dans lesquels il essaie d’être embauché comme cuisinier. En effet, sa cuisine ne séduit pas le public qui fréquente ce genre d’endroits… Il décide donc de prendre le premier travail qui se présentera, et devient donc peintre en bâtiment dans une résidence pour personnes âgées. Là il fait la connaissance de Chang, Titi et Moussa, les trois cuistots de la résidence. Il leur apporte des conseils culinaires… et bien que réticents au début, les pensionnaires de la résidence apprécient sa cuisine ! De son côté, Alexandre Lagarde est embêté… il est un peu en manque d’inspiration pour sa carte du printemps, et des critiques gastronomiques menacent de lui retirer une étoile… sans compter que ses deux seconds viennent de décrocher des contrats dans des grands restaurants d’autres pays, et que l’associé financier, Stanislas Matter, peut faire virer Alexandre s’il perd une étoile. Or, en venant rendre visite au père de Stanislas (Paul Matter) à la résidence dans laquelle Jacky repeint les fenêtres, Alexandre goûte la soupe, et est tout de suite conquis. Il propose à Jacky un stage dans son grand resto parisien, le « Cargo Lagarde »…

Avis : Recette du film (non, je ne vais pas parler de l’aspect financier…) : Prenez un acteur comique (une cuillère de Michael Youn). Adjoignez-lui une « grande gueule » du cinéma (un bon Jean Reno). Mélangez le tout dans des décors de cuisines de restaurant parisien, avec quelques acteurs secondaires pour relever le goût. Saupoudrez de quelques gags ; incorporez de bonnes répliques. Pour une sauce classique, ajouter un soupçon d’histoire d’amour, et vous obtiendrez une bonne comédie familiale !

Car en effet, il s’agit d’une bonne comédie familiale sur la « course aux étoiles » et l’art culinaire, très en vogue ces temps-ci. Michael Youn est attendrissant dans son rôle de chef passionné, Jean Reno est égal à lui-même en chef étoilé en panne d’inspiration. Non sans rappeler « l’Aile ou la Cuisse » (avec De Funès et Coluche), le passage sur la cuisine moléculaire est très réussi ! J’ai bien ri. Pour tous publics, le spectacle est divertissant pour passer un bon dimanche après-midi. Je le recommande vivement, d’ailleurs la salle était pleine !

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 8/10, Comédie

Nanny McPhee

nanny1Date de sortie : 15 février 2006

Réalisé par : Kirk Jones

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Depuis la disparition de son épouse, M. Brown a bien du mal avec ses sept enfants. De l¹aîné à la petite dernière, tous font de la maisonnée un véritable enfer. Entre son travail qui l’accapare et cette horrible Tante Adélaïde qui le menace de lui retirer son indispensable aide financière s’il ne se remarie pas dans les plus brefs délais, M. Brown en est réduit à espérer un miracle. Et il va voir débarquer Nanny McPhee…

Aussi effrayante qu’énigmatique, ce petit bout de femme est là pour remettre tout le monde au pas, mais les enfants ne sont pas décidés à se laisser faire ! Lorsque Tante Adélaïde décide d’arracher une des filles du foyer, il est temps de réagir, et pour la première fois, Nanny et ceux qui la voient de moins en moins comme une ennemie vont faire équipe…

Source : Allociné

Avis : Emma Thompson, qui tient le rôle principal avec brio, a écrit le scénario de cette adaptation tirée de la série de livres pour enfants  « Nurse Matilda » de Christianna Brand.  L’histoire est plutôt bonne, avec tout le charme british…on ne peut bien évidemment pas s’empêcher de penser à l’autre nounou célèbre Mary Poppins. Ici cependant il ne s’agit pas d’une copie de Mary Poppins, c’est une histoire tout à fait originale sur une nounou aux pouvoirs magiques… mais qui a ses particularités, notamment lorsque les enfants de qui elle s’occupe deviennent bons. Le film se laisse regarder, que l’on soit petit ou grand, que l’on aime la magie ou pas (quoi ? qui n’aime pas la magie ?!?! ). Le grand enfant que je suis a été agréablement étonné par cette découverte…magique.

A noter : Angela Lansbury, qui avait joué « L’apprentie sorcière » chez Disney (« Bedknobs and Broomsticks« , réal. R. Stevenson, 1971), vient ici en clin d’oeil dans un personnage secondaire, celui de la tante Adélaïde.
Le jeune Thomas Sangster s’avère être un excellent acteur, d’ailleurs on peut le voir actuellement dans la série « Game of Thrones ».
Emma Thompson avait déjà joué aux côtés de Colin Firth dans « Love Actually » (R. Curtis, 2003).

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2006, 8/10, Comédie, Fantastique

Prince of Persia : les sables du temps (Prince of Persia : The Sands of Time)

popDate de sortie : 19 mai 2010

Réalisé par : Mike Newell

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Dastan, un jeune prince de la Perse du VIe siècle va devoir unir ses forces à celles de la belle et courageuse princesse Tamina pour empêcher un redoutable noble de s’emparer de la dague qui permet de libérer les Sables du Temps, un don des dieux capable d’inverser le cours du temps, ce qui lui permettrait de régner en maître absolu sur le monde.

Avis : Ayant joué aux jeux vidéos « Prince of Persia » il y a quelques années, je ne m’attendais pas du tout à ce film qui, bien qu’il en soit adapté, ne reflète pas du tout le scénario des jeux. Certes cela parle d’un prince de Perse dans l’ancien temps, avec de la magie, des complots, de l’aventure,… et l’adaptation est bien réussie, je dois dire que j’ai bien aimé ce film, beaucoup de nouveautés par rapport au support vidéoludique. Le beau Jake en héros exhibe sa musculature, en plus du scénario original et des effets spéciaux réussis.

Les costumes et les décors ont été soignés. Ben Kingsley dans le rôle du méchant Nizam est aussi un point positif.

A noter : Durant le tournage, une personne a été engagée pour jouer à Prince of Persia sur console !

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2010, 8/10, Action, Fantastique

Raiponce (Tangled)

raiponceDate de sortie : 1er décembre 2010

Réalisé par : Nathan Greno, Byron Howard

Cotation : 8/10 – Bon film.

Synopsis : Lorsque Flynn Rider, le bandit le plus recherché du royaume, se réfugie dans une mystérieuse tour, il se retrouve pris en otage par Raiponce, une belle et téméraire jeune fille à l’impressionnante chevelure de 20 mètres de long, gardée prisonnière par Mère Gothel. L’étonnante geôlière de Flynn cherche un moyen de sortir de cette tour où elle est enfermée depuis des années. Elle passe alors un accord avec le séduisant brigand… C’est le début d’une aventure délirante bourrée d’action, d’humour et d’émotion, au cours de laquelle l’improbable duo va rencontrer un cheval super-flic, un caméléon à l’instinct de protection surdéveloppé, et une drôle de bande de malfaiteurs.

Avis : Qu’il est bon de pouvoir se dire qu’à chaque fin d’année, Disney reviendra avec un film d’animation dont il a le secret. Qu’il est plaisant de ressentir un doux frisson en mode « Il était une fois » à l’approche de Noël. Avec La Princesse et la grenouille, le public s’était laissé aller aux rythmes frénétiques de la Nouvelle-Orléans pour un retour salvateur aux dessins traditionnels. C’est cette fois en version numérique et en 3D que Raiponce scelle définitivement la renaissance de la firme avec un conte musical irrésistible, plein de romance et d’aventure.

Raiponce n’est pas avare en course-poursuites et les scènes d’action sont traversées par la même bouffée d’air frais ressentie dans Volt, star malgré lui. On la doit principalement à Byron Howard, réalisateur de ce dernier et visiblement très à l’aise quand il s’agit de voltiger au-dessus d’un barrage d’eau , de sauter d’une tour ou de s’échapper d’un château. Si la 3D fonctionne une fois de plus comme un gadget (exceptée lors de la sublime scène des lampions), le montage insuffle suffisamment de vertige et de puissance à l’ensemble pour que le public virevolte aux côtés des héros. Les décors terminent d’émerveiller les sens et les animateurs ont su garder une part de la noirceur du conte des frères Grimm en y apposant une touche personnelle bienvenue, digne héritière des plus belles directions artistiques.

Par ailleurs, il manque au film d’animation des thèmes musicaux forts et des mélodies entrainantes, ceux qui continuent de voyager dans les pensées bien après la première vision. Si J’ai un rêve ou Je veux y croire fonctionnent à merveille, le compositeur Alan Menken et le parolier Glenn Slater ont fait mieux, notamment pour La Petite sirène. La rythmique de Raiponce est basée le plus souvent sur du parlé/chanté qui réussit très bien aux transitions narratives sans avoir le caractère suffisant pour nous emporter émotionnellement. Heureusement, tous les personnages sont d’une vitalité exemplaire.

Disney a un don inné pour caractériser des protagonistes secondaires de grande classe et introduire des relations de type « Je t’aime moi non plus » . Entre Pascal le caméléon bodyguard (nouvelle coqueluche des enfants) et Maximus le cheval justicier, le bestiaire des amis de Mickey s’enrichit de deux trouvailles aussi amusantes que sympathiques. De la méchante Mère Gothel aux bandits du Snuggly Ducking, la galerie de nouvelles gueules offrent des séquences aussi terrifiantes qu’hilarantes. Quant à l’histoire entre le séducteur voleur et la jeune fille en fleur, elle se révèle passionnante et attendrissante de bout en bout. Flynn Rider et Raiponce rentreront sans problème au panthéon des couples les plus sexy et romantiques de l’univers Disney.Raiponce puise son élégance dans les classiques des films d’animation en revisitant énergiquement un grandiose patrimoine.

Critique écrite par Nicolas SCHIAVI 

Lien Allociné

Lien IMDb

1 commentaire

Classé dans 2010, 8/10, Animation / Dessin Animé, Musical

Indian Palace (The Best Exotic Marigold Hotel)

ipDate de sortie : 28 mars 2012

Réalisé par : John Madden

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Des retraités britanniques partent en Inde, où la vie est moins chère. Ils arrivent au Marigold Hotel, un palace dont des publicités leur ont vanté les mérites. Quoique le nouvel environnement soit moins luxueux qu’imaginé, ils sont pour toujours transformés par leurs expériences communes, découvrant que la vie et l’amour peuvent recommencer lorsqu’on laisse son passé derrière soi.

Avis : Dans ce petit groupe de seniors déracinés, les confidences vont bon train, les amitiés se forment. Une nouvelle vie se présente pour certains, une nouvelle façon de voir l’existence et leurs semblables pour d’autres. Chacun à sa manière en ressortira grandi. Le réalisateur parvient à arracher les larmes autant qu’à provoquer le rire, grâce aux excellents acteurs. C’est aussi parce qu’il parvient à poser subtilement la question universelle des relations entre les générations. En Inde, en Grande-Bretagne ou en Belgique, les jeunes adultes ne seraient-ils pas, à certains égards, moins libres que leurs vieux aînés face au poids des conventions ou à la pression directe de leures parents « qui ne leur veulent que du bien » ?

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 8/10, Comédie dramatique

The Social Network

snDate de sortie : 27 octobre 2010

Réalisé par : David Fincher

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Une soirée bien arrosée d’octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une trainée de poudre d’un écran à l’autre d’abord à Harvard, puis s’ouvre aux principales universités des États-Unis, de l’Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier…

Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s’est imposé comme l’une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l’amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux… (Source : Allociné)

Avis :  Après L’étrange histoire de Benjamin Button, David Fincher adapte librement l’histoire du créateur de Facebook, avec un certain réalisme et l’aide du livre de Ben Mezrich « La revanche d’un solitaire ». Mark Zuckerberg lui-même, après avoir vu ce film, a précisé qu’il n’a pas ce caractère là, et certaines scènes ont été remaniées… L’ironie est telle que celui qui a créé un réseau d’amis a perdu les siens dans la course à l’argent et au succès…Bon film, avec les jeune Jesse Eisenberg, un acteur qui monte, aux côtés d’Andrew Garfield (Spiderman) et de Justin Timberlake, qui n’est pas plus mauvais acteur que chanteur.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2010, 8/10, Biographique / Biopic, Drame, Historique

L’Etrange Histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button)

bbDate de sortie : 4 novembre 2009

Réalisé par : David Fincher

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : « Curieux destin que le mien… » Ainsi commence l’étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l’envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours. L’étrange histoire de Benjamin Button : l’histoire d’un homme hors du commun. Ses rencontres et ses découvertes, ses amours, ses joies et ses drames. Et ce qui survivra toujours à l’emprise du temps… (Source : Allociné)

Avis : Histoire très originale, adaptée d’une nouvelle de Francis Scott Fitzgerald, qui l’avait lui-même puisé dans une pensée de Mark Twain : « « La vie serait bien plus heureuse si nous naissions à 80 ans et nous approchions graduellement de nos 18 ans ». Elle est correctement interprétée par les différents acteurs, autant que par les effets spéciaux. Le film dure assez longtemps (plus de 2h30) mais l’histoire est tellement prenante qu’on ne voit pas le temps passer. Il s’agit de la troisième collaboration entre David Fincher et Brad Pitt (après « Se7en » en 1996 et « Fight Club » en 1999). Je trouve les réalisations de David Fincher plutôt réussies – et je suis loin d’être le seul, je pense ! – , c’est encore le cas cette fois.

Lien Allociné

Lien IMDb

1 commentaire

Classé dans 2009, 8/10, Fantastique, Romance / film d'amour