Archives de Catégorie: Aventure

Type de film dans lequel le(s) héros vive(nt) des aventures, souvent extraordinaires voire invraisemblables, dans un décor dépaysant.

Le Petit Nicolas

lpnDate de sortie : 30 septembre 2009

Réalisé par : Laurent Tirard

Cotation : 10/10 – Cotation maximale, excellent film à voir absolument.

Synopsis : Nicolas mène une existence paisible. Il a des parents qui l’aiment, une bande de chouettes copains avec lesquels il s’amuse bien, et il n’a pas du tout envie que cela change…Mais un jour, Nicolas surprend une conversation entre ses parents qui lui laisse penser que sa mère est enceinte. Il panique alors et imagine le pire : bientôt un petit frère sera là, qui prendra tellement de place que ses parents ne s’occuperont plus de lui, et qu’ils finiront même par l’abandonner dans la forêt comme le Petit Poucet…

Avis : Très bonne adaptation de la bande dessinée de Goscinny & Sempé, les jeunes acteurs sont touchants et tirent bien leur épingle du jeu parmi les acteurs confirmés.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

1 commentaire

Classé dans 10/10, 2009, Aventure, Comédie

Le Royaume de Ga’Hoole – la légende des gardiens (Legend of the Guardians: The Owls of Ga’Hoole)

gahooleDate de sortie : 13 octobre 2010

Réalisé par : Zack Snyder

Cotation :7/10 – Bon film.

Synopsis : Dans le royaume des oiseaux, et plus particulièrement des hiboux et chouettes, une légende raconte que des Gardiens, des oiseaux courageux, ont défendu le royaume de Ga’Hoole où se trouve le Grand Arbre. Soren et Kludd, deux jeunes frères de la famille des chouettes effraie, vont partir à l’aventure sur les traces de ces gardiens.

Avis : Film d’animation destiné aux enfants, il est un peu comparé aux « Seigneurs des Anneaux », version édulcorée pour têtes blondes. Adapté d’un roman, j’ai trouvé l’adaptation en 3D plutôt réussie, prônant les valeurs essentielles à inculquer aux enfants au travers d’un scénario assez original.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2010, 7/10, Animation / Dessin Animé, Aventure

Le Monde Fantastique d’Oz (Oz the Great and Powerful)

ozDate de sortie : 13 mars 2013

Réalisé par : Sam Raimi

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : En 1905 au Kansas, un magicien de foire se fait emporter par une tornade alors qu’il était en montgolfière. Il s’évanouit dans l’aventure, et va se réveiller dans un monde incroyable…le pays d’Oz.

Avis : Ayant lu quelques critiques auparavant, je partais avec un à priori moyen concernant Oz. C’est peut-être cela qui a le plus contribué à mon appréciation du film ! Les effets spéciaux sont féeriques,  la 3D est magnifique : je ne peux que la recommander cette fois, elle n’est pas là pour l’argument commercial, le relief est totalement justifié et ajoute un réel plus à la projection ! Les acteurs sont des pointures (James Franco a un charme ravageur avec son sourire…), les décors et les costumes sont enchanteurs, la musique du grand Danny Elfman est aussi une contribution majeure. J’ai même remarqué que les sous-titres sont parfois décentrés pour marquer le relief d’un objet ou une personne à l’avant plan ! Au début une originalité que je n’avais jamais vue dans aucune autre réalisation (cependant peut-être ce procédé a-t-il déjà été utilisé) : l’écran est rétréci, et l’image est en noir et blanc, car l’action se déroule en 1905. Puis lors du voyage vers Oz, l’écran s’agrandit, la couleur apparaît…

Il y a indéniablement des références à d’autres histoires / films. Je n’ai jamais vu la comédie musicale Le Magicien d’Oz  (Victor Fleming, 1939), mais je pense que les deux adaptations du roman de L. Frank Baum sont totalement différentes et difficilement comparables. Celle de Sam Raimi (trilogie Spiderman, entre autres)  m’a plutôt fait penser à Alice aux pays des Merveilles (Tim Burton, 2010). C’est probablement parce qu’il s’agit toutes deux de productions Disney…

Le suspense et l’humour, en plus de l’aventure et du fantastique, sont au rendez-vous. J’ai beaucoup apprécié la scène de la « bataille finale » si j’ose dire, alias « le plus grand tour »…  Par contre la fin est un peu décevante, et comme dans d’autres oeuvres, je trouve qu’il manquait un petit quelque chose.
En conclusion, je  n’ai pas boudé mon plaisir et je résumerais par une phrase du film : « si vous croyez, tout est possible »  !

Lien Allociné

Lien IMDb

2 Commentaires

Classé dans 2013, 9/10, Aventure, Fantastique

Alice au Pays des Merveilles (Alice in Wonderland)

aliceDate de sortie : 10 mars 2010

Réalisé par : Tim Burton

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : Alice, une jeune fille de 19 ans sans prétention, est fiancée au fils peu séduisant d’un lord anglais. A sa fête de fiançailles, elle échappe à la foule avant la fin de la cérémonie du mariage et tombe dans un trou du jardin en suivant un lapin blanc. Arrivée dans un lieu étrange et surréaliste appelé « Underland, » elle se retrouve dans un monde qui ressemble aux cauchemars qu’elle avait étant enfant, remplis d’animaux parlants, des reines et des chevaliers. Alice se rend compte qu’elle est là pour une raison – vaincre l’horrible Jabberwocky et restaurer la reine légitime sur son trône.

Avis : Une adaptation du célèbre conte de Lewis Carroll, à la sauce Tim Burton. Fort du tapage médiatique et de la nouveauté de la vague 3D, le film a eu un grand succès, amplement mérité. Décors fantastiques, personnages atypiques, scénario bien trouvé (adapté de « Alice aux pays des merveilles » et « De l’autre côté du miroir »). Ayant été le voir en 3D en avant-première, j’ai bien aimé le film, étant un fan de Tim Burton et de Johnny Depp. De tous les personnages, c’est lui le plus haut en couleurs, le plus drôle aussi. La Reine Rouge est aussi odieuse et méchante que l’on s’y attend. Par contre Alice ne dégage aucun charisme, et la 3D n’apporte pas vraiment grand-chose au film, vu qu’elle a été rajoutée après (le film n’était pas prévu pour cela). J’aurais aussi voulu en voir plus de l’univers « Underland », j’aime en avoir plein les yeux avec les films de Tim Burton, et j’en redemande…!

A noter : L’histoire d’Alice a fait l’objet de nombreuses adaptations artistiques, notamment au cinéma (8 adaptations entre 1903 et 2010), à la télévision (3 téléfilms, dont un réalisé en 2009 par Nick Willing diffusée sur France 4 il y a quelques temps), une série d’animation, des bandes dessinées, des jeux vidéos,…

Lien Allociné

Lien IMDb

1 commentaire

Classé dans 2010, 7/10, Aventure, Fantastique

127 heures (127 hours)

127hDate de sortie : 23 février 2011

Réalisé par : Danny Boyle

Cotation : 10/10 – Cotation maximale, excellent film à voir absolument.

Synopsis : L’histoire vraie d’un aventurier alpiniste qui après une glissade malencontreuse s’est retrouvé le bras bloqué par un rocher au fond d’une crevasse. Comment va-t-il pouvoir s’en sortir avec le peu d’équipement dans son sac à dos ?

Avis : Cette histoire est adaptée du livre « Plus fort qu’un roc » (« Between a Rock and a Hard Place »), un récit autobiographique écrit par Aron Ralston, un aventurier qui a dû faire un énorme sacrifice pour survivre. Les paysages du Grand Canyon sont magnifiques, James Franco n’a plus rien à prouver, c’est un formidable acteur, il a d’ailleurs reçu un prix pour sa prestation. Avec l’utilisation de la caméra subjective, l’histoire est poignante, on ressent beaucoup d’émotions, on veut qu’il s’en sorte, on vit les instants avec lui…C’est incroyable de voir la force que l’on peut avoir dans de telles situations ! Certaines scènes sont fortes, pourtant réalistes et cruciales pour le film, sans pour autant tomber dans la catégorie « horreur / gore » ; mais elles pourraient engendrer un malaise chez le spectateur sensible.

Danny Boyle est un réalisateur que j’admire beaucoup, d’ailleurs tous ses films sont des gros succès (« Trainspotting », « La Plage », « 28 jours plus tard », « Slumdog Millionnaire« ,…) et « 127 heures » a reçu 19 nominations dans de nombreux festivals. Vraiment je recommande chaudement ce film, mais plutôt bien confortablement installé dans un fauteuil…

Lien Allociné

Lien IMDb

2 Commentaires

Classé dans 10/10, 2011, Aventure, Biographique / Biopic, Drame, Thriller / Suspense

La saga Voyage au Centre de la Terre

vct

Date de sortie : 12 novembre 2008, 15 février 2012

Réalisé par : Erig Brevig, Brad Peyton

Cotation : 6/10 – Saga correcte.

Synopsis V1 : Personne ne croit plus le professeur Trevor Anderson lorsqu’il affirme être sur le point de faire une extraordinaire découverte. Ses hypothèses révolutionnaires l’ont mis au ban de la communauté scientifique. Pourtant, au cours d’une expédition en Islande, Trevor et son neveu, le jeune Sean, sous la conduite de leur guide, la belle Hannah, vont se retrouvent piégés dans une caverne. Leur seul espoir d’en ressortir est de s’enfoncer dans les entrailles de la Terre en espérant trouver une autre issue. Dans leur périple vers les profondeurs, ils rencontrent des mondes inexplorés, des merveilles extraordinaires, des dangers mortels et des créatures fabuleuses parfois surgies du passé… Une seule chose est certaine : à des dizaines de kilomètres sous la surface de la Terre, tout peut arriver. S’ils veulent revoir un jour la lumière, Trevor et les siens doivent en plus faire vite, car un volcan menace…

Synopsis V2 : Sean, un ado ayant perdu son père et dont la mère s’est remariée, ne s’entend pas trop bien avec son beau-père Hank, entrepreneur en bâtiments. Sean s’est introduit dans un complexe satellite pour intercepter un message codé et a été rattrapé par la police… Ce message, selon Sean, est un appel à l’aide de son grand-père, disparu il y a plusieurs années. Afin d’essayer de bien s’entendre avec son beau-fils, Hank propose de l’aider à déchiffrer le message. Ils découvrent que le message dit que l’île existe, avec des indices pour la trouver. Hank décide d’accompagner Sean. Assistés d’un pilote d’hélicoptère et de sa magnifique fille au caractère déterminé, ils se lancent à la recherche de l’île, et ne vont pas tarder à découvrir une île mystérieuse qui ne figure sur aucune carte, une île qui recèle des formes de vie étranges, des montagnes d’or, de volcans meurtriers et bien plus d’un secret stupéfiant.

Avis  : Deux adaptations du roman de J. Verne ont déjà été transposées au cinéma, en 1959 et 1976, et ne les ayant pas vues, je ne peux pas juger ni comparer. Cependant je suis prêt à parier que pour l’époque c’étaient de très bons films ; cette saga d’aventures fantastiques « remixée » années 2000 est principalement destinée aux enfants. L’histoire est assez classique, et bien que les effets spéciaux et la 3D soient plutôt réussis (je suis bon public…), les références aux oeuvres de Jules Verne ne sont pas suffisantes pour rattraper le jeu assez pauvre des acteurs qui sont assez caricaturaux. Le scénario est assez entraînant mais aussi prévisible… Le deuxième film m’a semblé un peu meilleur que le premier, sûrement grâce à Michael Caine, un « monstre sacré » du cinéma, qu’on a aussi pu voir comme valet de Bruce Wayne dans la saga Batman, entre autres. 

Le jeune public appréciera les gags et les situations d’aventures, mais les plus cinéphiles ne seront pas satisfaits, à part les amateurs purs et durs de films américains « passe-partout ». Un troisième volet serait apparemment prévu (date indéterminée)…

Lien Allociné Voyage au Centre de la Terre (2008)
Lien Allociné Voyage au Centre de la Terre 2 : l’Île Mystérieuse (2012)

Lien IMDb Journey to the Centre of the Earth (2008)
Lien IMDb Journey 2 : the Mysterious Island (2012)

1 commentaire

Classé dans 2008, 2012, 6/10, Aventure, Fantastique

La saga Madagascar

madagascarDate de sortie : 22 juin 2005, 3 décembre 2008, 6 juin 2012

Réalisé par : Eric Darnell, Tom McGrath, Conrad Vernon

Cotation : 8/10 – Très bonne saga, à voir.

Synopsis Madagascar 1 : Alex le Lion est le roi de la jungle urbaine: il est le lion du zoo de Central Parc. Il y coule des jours heureux dans un cadre idyllique, copieusement nourri, aux côtés de ses potes Marty le Zèbre, Melman la Girafe et Gloria, l’Hippopotame. Trop curieux de découvrir le monde qui l’entoure, Marty le Zèbre s’évade avec l’aide de quelques pingouins délurés. Le lendemain, Alex, Melman et Gloria constatent avec consternation la disparition de leur ami. Ils décident de partir à sa recherche et de le ramener aussi vite. Ils le retrouvent dans la grande gare de Central Station, mais avant de pouvoir monter dans le train qui les ramènera au zoo, ils sont anesthésiés, capturés, mis en cage et transférés sur un navire en partance pour l’Afrique par des humains bien intentionnés, estimant que le stress de la vie new-yorkaise n’est pas indiqué pour ces pauvres animaux… Avec les voix de José Garcia, Anthony Kavanagh, Jean-Paul Rouve, Marina Foïs… dans la version française.

Avis Madagascar 1 : Beau succès lors de sa sortie en salles, ce film d’animation ravira les enfants (à qui il est principalement destiné) comme les adultes, pour les gags, l’esprit bon enfant mais néanmoins moderne, et les trouvailles, l’originalité du scénario. Mention aux pingouins, qui ont fait l’objet de plusieurs court-métrages et d’une série animée !

Synopsis Madagascar 2 : Toutes les adorables créatures de Madagascar sont de retour : le lion Alex, le zèbre Marty, la girafe Melman, l’hippopotame Gloria, le Roi Julien, Maurice et les pingouins… aucun ne manque à l’appel. Après s’être échoué sur les rivages lointains de Madagascar, nos New-yorkais ont concocté un plan dément – si dément qu’il pourrait bien réussir ! Avec une discipline quasi militaire, les pingouins ont rafistolé une épave d’avion, et au terme d’un vol chaotique à souhait, l’improbable équipage a pu rallier les vastes plaines d’Afrique. Les anciens pensionnaires du zoo de Central Park rencontrent alors pour la première fois leurs familles respectives dans leur habitat naturel. Une occasion unique de renouer avec ses racines, mais aussi de mesurer le gouffre qui sépare la nature de la civilisation, le « continent noir » de la « jungle de béton ». De nouvelles aventures, encore plus palpitantes, attendent nos amis sur la terre de leurs ancêtres, mais le souvenir de New York reste présent en chacun d’eux. N’est-ce pas là que doit finalement se jouer leur avenir ?

Avis Madagascar 2 : Deuxième épisode toujours aussi fou et rigolo, les gags et les situations comiques s’enchaînent, entrecoupés de moments plus calmes. Un peu moins bien réussi que le premier (la surprise n’étant plus là si on a déjà regardé le premier volet). 

Synopsis Madagascar 3 : L’histoire reprend là où elle s’est terminée avec Madagascar 2. Nos amis Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l’hippopotame et Melman la girafe, maintenant vivant dans leur habitat naturel en Afrique, s’ennuient. Ils cherchent à rentrer chez eux, au zoo de New-York ! Les pingouins soldats étant partis à Monte-Carlo pour dépenser tout leur argent au casino, nos compères décident d’élaborer un plan : ils « nagent » jusque Monte-Carlo, récupèrent les pingouins, et repartent avec eux jusque New-York dans leur avion bricolé. C’est sans compter sur le Capitaine Chantal Dubois, une policière française à qui il ne manque qu’une tête de lion à son tableau de chasse…commence une folle course poursuite lorsque débarquent des animaux de la jungle dans le casino monégasque…

Avis Madagascar 3 : La folie et l’humour burlesque des premiers épisodes sont toujours présents dans ce troisième volet qui a ouvert le festival de Cannes 2012. Ayant apprécié les deux premiers films, je n’ai pas hésité une seule seconde après avoir vu la bande annonce du troisième opus, qui en soi est déjà fort drôle, si on aime ce genre d’humour bien entendu. Normalement c’est un humour destiné aux enfants…je pense donc être resté un grand enfant ! Pour moi les nombreux gags sont tous réussis.

La première partie du film est pleine d’action, les scènes se succèdent rapidement et on a à peine le temps de souffler…heureusement la deuxième partie alterne les scènes plus dynamiques et les scènes calmes.
Car ce qui fait la force de Madagascar 3, c’est le rythme constant, la suite de moments drôles, puis tendres, qui emballent vraiment les spectateurs !
A part Julien, Maurice, Morty et les singes, il n’y a aucun animal de l’ile de Madagascar dans toute l’histoire, et les personnages n’y mettent d’ailleurs jamais les pieds ! Le titre est donc un peu antinomique, mais on comprend bien que puisqu’il s’agit d’une troisième partie, le titre se devait rester. Il a été adjoint d’un sous-titre « bons baisers d’Europe », tout comme le second en avait un également (« la grande évasion »).

Le meilleur moment du film se situe un peu après le milieu, dans un festival d’explosions musicales et colorées, sur fond de Katy Perry, du thème de l’Entrée des Gladiateurs par Fucik (le thème musical habituel des cirques), et bien sûr de l’emblématique « I like to move it move it« . Le compositeur Hans Zimmer n’est pas étranger à ces musiques entraînantes …
La 3D est très appréciable (la vraie, le film a été fait pour ça), comme toujours dans un film d’animation, elle s’y prête assez bien. Je pense cependant que le film est aussi bien en 2D, personnellement je l’ai vu avec des lunettes.
C’était vraiment un divertissement très agréable, pour redonner le sourire par ce début d’été pluvieux…à conseiller en famille !

Lien Allociné Madagascar (2005)
Lien Allociné Madagascar 2 (2008)
Lien Allociné Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe (2012)

Lien IMDb Madagascar (2005)
Lien IMDb Madagascar : Escape 2 Africa (2008)
Lien IMDb Madagascar 3 : Europe’s Most Wanted (2012)

Poster un commentaire

Classé dans 2005, 2008, 2012, 8/10, Animation / Dessin Animé, Aventure, Comédie