Archives de Tag: Fabrice Luchini

Les Femmes du 6ème étage

f6eDate de sortie : 16 février 2011

Réalisé par : Philippe LeGuay

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Paris, années 60. Jean-Louis Joubert, agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu’une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit… au sixième étage de son immeuble bourgeois.  Maria, la jeune femme qui travaille sous son toit, lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l’opposé des manières et de l’austérité de son milieu. Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ?

Avis : Fabrice Luchini est quasiment le seul acteur masculin parmi une myriade d’actrices espagnoles aux voix chantantes, sentant bon les pays chauds. Pour une fois, l’acteur ne tombe pas dans son jeu excessif habituel tel qu’on le connaît. Ici il est assez émouvant et attendrissant.  Avec un regard d’enfant, retenu et généreux, le bourgeois qu’il incarne va se rendre compte de la condition de ces femmes du sixième étage. Ce film est une jolie fable sociale, à conseiller pour un agréable moment de détente pour tous publics.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 8/10, Comédie

Alceste à bicyclette

alcesteDate de sortie : 16 janvier 2013

Réalisé par : Philippe Le Guay

Cotation : 6/10 – Film correct.

Synopsis : Gauthier Valence est un comédien à succès. Ayant joué dans plusieurs films, il est à présent le héros d’une série télévisée adulée de tous. Il vient rendre visite à son vieil ami Serge Tanneur, un comédien qui vit retiré sur l’île de Ré dans un confort rudimentaire. Gauthier veut parler à Serge de monter une pièce de théâtre, et lui offre de jouer le second rôle. Serge demande alors pourquoi pas le premier rôle, et hésite à accepter le projet. Serge propose alors de répéter quelques lignes, et Gauthier suggère d’alterner chacun les deux rôles titres, pour se faire une idée.

Avis : Partant sur un sentiment d’aller voir un bonne comédie, j’avoue peut-être m’être trompé et avoir eu des attentes trop grandes pour cette réalisation. La bande-annonce était plutôt accrocheuse (pour moi), et n’ayant lu aucune critique, juste en ayant peu entendu à son propos, j’amenais donc des yeux et oreilles vierges. 

Côté acteurs, Luchini est en plein dans son jeu très appuyé, fidèle à lui-même, incarnant un personnage un peu fourbe. Wilson n’est pas trop mal, en acteur légèrement narcissique et prétentieux, mais c’est loin d’être son meilleur rôle.
Côté décors, l’île de Ré apparaît assez sombre, mélancolique, rustique…avec quelques beaux paysages tout de même.
L’histoire est originale, mettant en scène une querelle d’acteurs sur fond du Misanthrope de Molière.

Le film comporte quelques scènes drôles, mais sans plus. Je n’ai pas ressenti beaucoup d’autre émotion que la nostalgie/mélancolie, parsemée de moments drôles.
Je n’ai pas saisi non plus toutes les subtilités, toutes les finesses du scnéario : la scène du jacuzzi, les visites des maisons, et surtout la scène finale…! Je ne voyais pas où on voulait emmener le spectateur, pour moi il y a de nombreuses voies sans issues, et quelque part ce sont des incohérences…
Peut-être que les classicistes si j’ose dire  – je veux parler des personnes qui ont étudié les pièces de théâtre – apprécieront d’une autre manière que le spectateur « lambda » que je suis.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2013, 6/10, Comédie

Potiche

poticheDate de sortie : 10 novembre 2010

Réalisé par : François Ozon

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel, Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche. À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…(Source : Allociné)

Avis : Bonne comédie servie par une belle brochette d’acteurs, portraiturant chacun un personnage caricatural. Du bon Ozon comme on l’aime.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2010, 8/10, Comédie

Dans la maison

dlm

Date de sortie : 10 octobre 2012

Réalisé par : François Ozon

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

SynopsisUn garçon de 16 ans s’immisce dans la maison d’un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l’enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d’événements incontrôlables.

AvisEn allant voir un film de Ozon, on sait que l’on va être surpris, bousculé. Deux ans après  » Potiche  » (avec C. Deneuve), il revient adapter du théâtre espagnol ( » El chico de la última fila « de Juan Mayorga) avec brio. Bien sûr la bousculade que j’évoquais ci-dessus concerne la sexualité. Et Ozon passe par plusieurs cases explorant des tabous. L’histoire est vraiment originale et nous tient en haleine pendant les quasi deux heures de film.

Luchini, un de ses acteurs fétiches, est pareil à lui-même, dans un rôle de professeur de français qui aurait voulu devenir écrivain mais qui n’avait pas le talent. Ce fut une étonnante surprise de voir Kristin Scott Thomas, éblouissante en épouse qui tient une galerie d’art. Son français est impeccable, je ne savais pas qu’elle le parlait couramment ! Mais surtout, l’interprétation de Ernst Umhauer dans le rôle principal, est magnifique. On a déjà pu voir ce jeune acteur dans des séries TV ou dans  » Le moine  » (2011). Je trouve qu’il joue avec beaucoup de talent, et il a un charisme fou…
Les autres acteurs sont bons également, à noter la brève apparition de Yolande Moreau en « jumelles de province ».
On est basculés sans cesse entre réalité et fiction, entre les écrits de Claude et ce qui arrive réellement, sans être perdus pour autant.
Un revirement de situation vers la fin est à la fois surprenant, mais aussi un peu attendu si on y réfléchit bien. Du bon Ozon, pour les amateurs de son style c’est une excellente réalisation, qui a d’ailleurs reçu plusieurs prix en Espagne et au Canada.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Comédie dramatique, Thriller / Suspense