Archives de Catégorie: Comédie dramatique

Type de films proche de la comédie, mais avec une histoire dramatique en toile de fond.

Le hérisson

herissonDate de sortie : 5 août 2009

Réalisé par : Mona Achache

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : L’histoire d’une rencontre inattendue : celle de Paloma Josse, petite fille de 11 ans, redoutablement intelligente et suicidaire, de Renée Michel, concierge parisienne discrète et solitaire, et de l’énigmatique Monsieur Kakuro Ozu…

Avis : Adapté du livre de Muriel Barbery « L’élégance du hérisson », nous avons là une chouette histoire dramatique (surtout vers la fin) où excelle Josiane Balasko dans un rôle de composition. La jeune Garance Le Guillermic en ado dépressive est formidable également. A recommander aux amateurs de livres !

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2009, 9/10, Comédie dramatique, Mélodrame

Habemus Papam

hpDate de sortie : 7 septembre 2011

Réalisé par : Nanni Moretti

Cotation : 6/10 – Film correct.

Synopsis : Après la mort du Pape, le Conclave se réunit afin d’élire son successeur. Plusieurs votes sont nécessaires avant que ne s’élève la fumée blanche. Enfin, un cardinal est élu ! Mais les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l’apparition au balcon du nouveau souverain pontife. Ce dernier ne semble pas prêt à supporter le poids d’une telle responsabilité. Angoisse ? Dépression ? Peur de ne pas se sentir à la hauteur ? Le monde entier est bientôt en proie à l’inquiétude tandis qu’au Vatican, on cherche des solutions pour surmonter la crise…

Avis : Scénario original sur ce qui est inimaginable pour l’Eglise, un Pape qui ne se présente pas ! A la fois comique et dramatique, l’histoire fait un peu réfléchir sur le sens de la responsabilité du chef de l’Eglise catholique. J’ai particulièrement aimé les dialogues en italien (en VO c’est toujours mieux !) qui donnent un effet comique dans certaines scènes. Certes ce n’est pas à hurler de rire, ni triste à pleurer, c’est un juste milieu. Michel Piccoli et Nanni Moretti sont excellents dans leurs rôles respectifs, et les rôle secondaires des cardinaux ne sont pas tristes non plus…

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 6/10, Comédie dramatique

Indian Palace (The Best Exotic Marigold Hotel)

ipDate de sortie : 28 mars 2012

Réalisé par : John Madden

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Des retraités britanniques partent en Inde, où la vie est moins chère. Ils arrivent au Marigold Hotel, un palace dont des publicités leur ont vanté les mérites. Quoique le nouvel environnement soit moins luxueux qu’imaginé, ils sont pour toujours transformés par leurs expériences communes, découvrant que la vie et l’amour peuvent recommencer lorsqu’on laisse son passé derrière soi.

Avis : Dans ce petit groupe de seniors déracinés, les confidences vont bon train, les amitiés se forment. Une nouvelle vie se présente pour certains, une nouvelle façon de voir l’existence et leurs semblables pour d’autres. Chacun à sa manière en ressortira grandi. Le réalisateur parvient à arracher les larmes autant qu’à provoquer le rire, grâce aux excellents acteurs. C’est aussi parce qu’il parvient à poser subtilement la question universelle des relations entre les générations. En Inde, en Grande-Bretagne ou en Belgique, les jeunes adultes ne seraient-ils pas, à certains égards, moins libres que leurs vieux aînés face au poids des conventions ou à la pression directe de leures parents « qui ne leur veulent que du bien » ?

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 8/10, Comédie dramatique

Le Concert

concertDate de sortie : 11 novembre 2009

Réalisé par : Radu Mihaileanu

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : A l’époque de Brejnev, Andrei Filipov était le plus grand chef d’orchestre d’Union soviétique et dirigeait le célèbre Orchestre du Bolchoï. Mais après avoir refusé de se séparer de ses musiciens juifs, dont son meilleur ami Sacha, il a été licencié en pleine gloire. Trente ans plus tard, il travaille toujours au Bolchoï mais… comme homme de ménage. Un soir, alors qu’Andrei est resté très tard pour astiquer le bureau du maître des lieux, il tombe sur un fax adressé au directeur : il s’agit d’une invitation du Théâtre du Châtelet conviant l’orchestre du Bolchoï à venir jouer à Paris… Soudain, Andrei a une idée de folie : pourquoi ne pas réunir ses anciens copains musiciens, qui vivent aujourd’hui de petits boulots, et les emmener à Paris, en les faisant passer pour le Bolchoï ? L’occasion tant attendue de prendre enfin leur revanche…

Avis : Film magnifique à voir pour les amoureux de musique classique et de beaux films. Les acteurs sont extraordinaires, en particulier Aleksei Guskov et Mélanie Laurent. François Berléand est aussi un acteur que j’adore, il excelle en directeur tyrannique du Théâtre du Châtelet. En seconds rôles, on peut voir Miou-Miou ou encore Ramzy Bedia (du duo comique Eric & Ramzy).

 Certes c’est une comédie, et on rit lors de scènes plutôt comiques, mais principalement j’ai retenu l’émotion qui passe du réalisateur au spectateur, au travers de la musique classique (de Tchaikovski particulièrement dans ce cas-ci). Le Concert a été récompensé par deux Césars en 2010, dont celui du Meilleur Son et de la Meilleure Musique écrite pour un film. Un très bon film, tellement bon que je suis retourné le voir une seconde fois, et je fus transporté de nouveau par l’émotion, comme la première fois. Pourquoi alors seulement neuf sur dix ? Parce que je pense qu’il y aurait pu y avoir encore un petit truc, un élément indéfinissable, qui aurait rendu ce film parfait. 

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2009, 9/10, Comédie dramatique, Musical

Ma part du gâteau

mpdgDate de sortie : 16 mars 2011

Réalisé par : Cédric Klapisch

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : France, une ouvrière, vit à Dunkerque avec ses trois filles.
Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail. Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien. Cet homme, Steve, est un trader qui a réussi, il travaille entre la City de Londres et le quartier de la Défense à Paris.
Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe. Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie responsable de la faillite de son ancienne entreprise. (Source : Allociné)

Avis : Une bonne comédie dramatique signée Cédric Klapish (L’Auberge Espagnole, 2002 ; Les Poupées Russes, 2005 ; …), emmenée par un excellent duo Viard-Lellouche. Le film dénonce la précarité, les différences de milieux entre les ouvriers et les traders. Du bon Klapisch offrant un moment de divertissement plus que correct.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 7/10, Comédie dramatique

Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé

abDate de sortie : 20 juin 2012

Réalisé par : Bruno Podalydès

Cotation : 5/10 – Film moyen, pas trop conseillé.

SynopsisEn pleine crise de la cinquantaine, Armand navigue entre son boulot de pharmacien et sa passion pour la magie. Côté cœur, il est tiraillé entre sa femme Hélène et sa maîtresse Alix. Côté famille, il ne sait plus où donner de la tête entre une belle-mère envahissante, des enfants avec qui il ne parvient plus à communiquer, et la petite fille d’Alix dont l’anniversaire se profile à grands pas… Le jour où sa grand-mère Berthe disparaît, le voilà en plus chargé d’organiser les funérailles. C’en est trop pour Armand qui se retrouve maintenant à devoir résoudre une grave question existentielle : Mémé, on l’enterre ou on l’incinère ? (Source : Cinébel)

Avis : Bruno Podalydès réalise ici une comédie un peu dramatique où son frère (Denis Podalydès, donc) joue un pharmacien un peu désorienté face à tous les évènements qui arrivent dans sa vie. C’st une histoire originale (et donc pas du tout adaptée de la pièce de théâtre de Murray et Boretz), et aussi une petite réflexion sur les obsèques et la mort, mais ça n’en est pas morbide ou déprimant pour autant. Bien que quelques passages soient amusants, ils ne provoquent pas l’hilarité générale, et la comédie, de par son côté tristounet, tend plutôt à aller vers la poésie, ce qui ne permet pas au comique de vraiment décoller. Les acteurs talentueux (Michel Villermoz est un poil inquiétant…) relèvent à peine le niveau : Valérie Lemercier n’apparaît pas beaucoup ; il en va de même pour Pierre Arditi (incarnant le père) pourtant le personnage le plus marrant du film. Denis Podalydès joue magnifiquement l’homme désabusé, gardant toujours les pieds sur terre et touchant quelque fois. Son côté magicien n’est pas assez expliqué…On ne comprend pas ce que cela vient faire dans l’histoire sauf à la fin où cela reste un peu énigmatique. Je dirais en conclusion que le film ne vaut le détour que si on aime vraiment les comédiens et/ou les histoires semi-comiques tournant autour du décès.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 5/10, Comédie dramatique

Le Monde de Charlie (The Perks of Being a Wallflower)

charlieDate de sortie : 2 janvier 2013

Réalisé par : Stephen Chbosky

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : C’est la rentrée scolaire, Charlie débarque au lycée. Comme tous les « bleus », il cherche à se faire des nouveaux amis. Ce n’est pas facile, on se doute que ce garçon timide, mais brillant dans les cours, a vécu des moments difficiles dans son passé. Heureusement pour lui, il va faire la connaissance de Patrick, un garçon qui ne se prend pas au sérieux, et de la jolie  Sam. Ses deux nouveaux amis vont lui faire vivre des moments qu’il n’oubliera jamais.

Avis :  C‘est une belle histoire de lycéen, une tranche de la vie de Charlie, un jeune homme à peu près ordinaire en apparence, avec des hauts et des bas, dans laquelle son passé est dévoilé petit à petit . L’action se passe fin des années 80-début ’90, si j’en juge par les cassettes audio et les compilations que les jeunes s’échangeaient,  ainsi que l’absence totale de GSM et d’internet. Le réalisateur, qui est aussi l’écrivain du livre duquel est tiré ce film, fait passer le spectateur par diverses émotions, des moments drôles et des moments plus tristes.  Les acteurs sont assez bons. On retrouve Emma Watson (Hermione Granger dans Harry Potter, pour ceux qui ne le sauraient pas encore…) qui est vraiment exquise; Logan Lerman ne s’en tire pas trop mal mais je pense qu’il n’est pas encore un « grand acteur », si j’ose dire. La découverte en ce qui me concerne est le talent d’Ezra Miller, un jeune acteur incroyable et très charismatique. Je ne le connaissais pas et pourtant il a déjà joué dans des séries comme « Californication« , ou « Royal Pains » ! Les autres protagonistes sont pas mal chacun dans leur rôle respectif, et certains auront peut-être reconnu Nina Dobrev, alias Elena dans la série « Vampire Diaries ».

Il y a deux phrases clés que j’ai retenues de la séance, elles sont marquantes, je dois dire… »Nous acceptons l’amour que l’on pense mériter » (« we accept the love we think we deserve ») et « On se sent infini »… Pour cette seconde citation, qui n’a jamais vécu cette sensation lorsque tout va bien dans la vie, que l’on est avec des amis, qu’on fait quelque chose qu’on aime, qu’on se sent bien ? Dans ces moments, « on se sent infini »…Et ce ne sont que deux répliques parmi plein d’autres remarquables. Pour ma part j’ai vraiment bien ressenti cette impression d’infini en sortant du cinéma. Une très agréable moment que je recommande.

Lien Allociné

Lien IMDb

1 commentaire

Classé dans 2013, 9/10, Comédie dramatique