Archives de Catégorie: 2002

Films sortis en 2002

La saga Harry Potter

Harry-Potter-Wallpaper-harry-potter-24478545-1280-800Date de sortie : entre le 21 novembre 2001 (premier film) et le 13 juillet 2011 (dernier film)

Réalisé par : Chris Columbus, Alfonso Cuarón,  Mike Newell, David Yates

Cotation : 8/10 – Très bonne saga, à recommander.

Synopsis : Harry Potter, un jeune orphelin, est élevé par son oncle Vernon et sa tante Pétunia qui le détestent. Alors qu’il était haut comme trois pommes, ces derniers lui ont raconté que ses parents étaient morts dans un accident de voiture. Le jour de son onzième anniversaire, Harry reçoit la visite inattendue d’un homme gigantesque se nommant Rubeus Hagrid. Celui-ci lui révèle qu’il est en fait le fils de deux puissants magiciens et qu’il possède lui aussi d’extraordinaires pouvoirs. C’est avec joie que le garçon accepte de suivre des cours à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie. Il a enfin la chance de se faire des amis. Blâmé par le professeur Severus Rogue qui lui enseigne les potions et protégé par Albus Dumbledore, le directeur de l’établissement, Harry va tenter de s’habituer à sa nouvelle vie de sorcier.

Avis : Quatre réalisateurs différents pour huit films d’une saga épique. Dans les deux premiers épisodes, l’ambiance est agréable, chaleureuse, lumineuse, les films sont familiaux, tous publics, grâce à C. Columbus (« Maman j’ai raté l’avion » – 1990, « Madame Doubtfire » – 1993, « L’Homme bicentennaire » – 1999).
Avec A. Cuarón (« Y tu mamá también » – 2001, « Paris je t’aime » – 2006), le ton devient plus sérieux, au fur et à mesure que les héros grandissent et gagnent en maturité, la réalisation suit la même voie. M. Newell (« Donnie Brasco » – 1997) plonge les héros dans le danger et n’hésite pas à montrer des scènes plus rudes, réservées aux plus grands. Et puis D. Yates (réalisateur de séries TV telles que « The Bill« , entre autres) s’adapte à l’histoire de plus en plus sombre, en tournant les derniers épisodes de manière plus sérieuse, plus adulte. Les trois styles sont clairement différents mais correspondent à l’ambiance changeante de l’histoire.

Le côté fantastique et merveilleux du début de la saga s’estompe peu à peu pour laisser place à l’action / aventure / suspense, tout en respectant le plus fidèlement possible les romans de J. K. Rowling dont est tirée la saga. D’ailleurs l’écrivain elle-m$eme a contribué à tous les films. Le petit point noir étant que dans les films (qui durent en moyenne deux heures au moins), on manque de temps pour inclure tous les éléments et détails du roman. Certains lecteurs fans d’Harry Potter auront probablement été déçus de ne pas avoir vu certains passages transposés à l’écran. Pour ma part, je donne un 8/10, ayant lu chaque roman préalablement avant d’aller voir son adaptation, et ayant toujours bien apprécié le résultat. A recommander aux amateurs des livres et aux passionnés de fantastique.

Les liens ci-dessous mènent aux différents films. Les titres des films en français sont à côté des liens Allociné, les titre en anglais à côté des liens IMDb.

Lien Allociné (Harry Potter à l’école des sorciers) – 2001
Lien Allociné (Harry Potter et la chambre des secrets) – 2002
Lien Allociné (Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban) – 2004
Lien Allociné (Harry Potter et la Coupe de Feu) – 2005
Lien Allociné (Harry Potter et l’Ordre du Phénix) – 2007
Lien Allociné (Harry Potter et le Prince de sang mêlé) – 2009
Lien Allociné (Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1) – 2010
Lien Allociné (Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2) – 2011

Lien IMDb (Harry Potter and the Sorcerer’s Stone / Harry Potter and the Philosophe’s Stone) – 2001
Lien IMDb (Harry Potter and the Chamber of Secrets) – 2002
Lien IMDb (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) – 2004
Lien IMDb (Harry Potter and the Goblet of Fire) – 2005
Lien IMDb (Harry Potter and the Order of the Phoenix) – 2007
Lien IMDb (Harry Potter and the Half-Blood Prince) – 2009
Lien IMDb (Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 1) – 2010
Lien IMDb (Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2) – 2011

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2001, 2002, 2004, 2007, 2009, 2010, 2011, 8/10, Action, Aventure, Fantastique, Non classé, Thriller / Suspense

Le Voyage de Chihiro (Sen to Chihiro no kamikakushi / Spirited Away)

spDate de sortie : 25 septembre 2002

Réalisé par : Hayao Miyazaki

Cotation : 10/10 – Cotation maximale, excellent film à voir absolument.

Synopsis :  Chihiro, dix ans, a tout d’une petite fille capricieuse. Elle s’apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s’ouvre un long tunnel. De l’autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons. Prise de panique, Chihiro s’enfuit et se dématérialise progressivement. L’énigmatique Haku se charge de lui expliquer le fonctionnement de l’univers dans lequel elle vient de pénétrer. Pour sauver ses parents, la fillette va devoir faire face à la terrible sorcière Yubaba, qui arbore les traits d’une harpie méphistophélique (Source:  Allociné).

Avis : Une oeuvre remarquable, très poétique, emblématique des studios Ghibli ; un voyage fantastique dans un monde onirique…

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 10/10, 2002, Anime japonais / Japanime, Fantastique

Mon mariage grec (My Big Fat Greek Wedding)

mmgDate de sortie : 4 décembre 2002

Réalisé par : Joel Zwick

Cotation : 6/10 – Film correct.

Synopsis : Une jeune femme grecque tombe amoureuse d’un Américain et va tout faire pour que sa famille, proche des traditions, l’accepte parmi eux ; cela ne sera pas facile car il en va de l’héritage et de l’identité culturelle familiale.

Avis :  Bon divertissement familial, avec quelques situations loufoques d’une famille de grecs expatriés aux Etats-Unis. Le scénario est assez prévisible, c’est un film « guimauve » ou « feel good movie », sans prise de tête. Quelques dialogues sont assez croustillants, par exemple : « Ian est végétarien, il ne mange pas de viande » – Pas de viande ? Oh…Ca ne fait rien, je ferai du mouton »… Sachez aussi que le produit lave-vitres guérit tout ! La caricature de la culture grecque est assez grosse, mais on rigole bien tout de même. Nia Vardalos, qui a écrit le scénario et joue l’actrice principale, me semble un peu coincée du regard parfois, elle a un jeu assez « rigide » (je ne suis pas metteur en scène, c’est juste mon impression). C’est peut-être un trait qu’elle a voulu donner au personnage, mais moi ça m’a frappé.

A noter : La comédienne qui double Nia Vardalos en français est Céline Monsarrat, la même voix que Julia Roberts dans « Pretty Woman ».
Le titre belge est « Mon mariage grec » alors que le titre français est « Mariage à la Grecque »…le film est sorti au Canada sous deux titres : le titre français au cinéma « Mariage à la grecque » et aussi « Le mariage grec » à la télévision… bizarre, non ? On est pourtant pas si différent culturellement entre Français, Canadiens et Belges…! Un titre uniforme aurait suffit…enfin bon, ce que j’en pense…
Que dire du titre anglais alors ? « Mon Gros et Gras Mariage Grec » …. d’accord c’est intraduisible tel quel, cela dit je ne comprends pas pourquoi se donner tant de mal à changer les titres en fonction des pays, alors que dans les films récents c’est l’inverse : on ne traduit même plus…

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2002, 6/10, Comédie romantique / sentimentale

Ma femme…s’appelle Maurice

mfsamDate de sortie : 2 octobre 2002

Réalisé par : Jean-Marie Poiré

Cotation : 4/10 – Film pas terrible, à réserver à ceux qui ont absolument envie de le voir.

Synopsis : Un mari infidèle (joué par Chevallier), rentré du « travail » à Venise va demander à un brave employé bénévole (Laspalès) venu sonner chez lui de se faire passer pour sa femme, afin de se débarrasser de sa maîtresse dont le mari est très jaloux.

Avis : Ce film n’a pas eu autant de succès que la pièce de théâtre dont il est adapté. En France il n’a fait que 710 531 entrées… Le réalisateur, JM Poiré, connu pour les « Visiteurs », aime ce genre de « gaudriole » à la française. En soi le film n’est même pas très drôle, il ne reprend pas assez les éléments du vaudeville traditionnel. Appréciant les deux humoristes Laspalès et Chevallier, j’ai regardé ce film il y a peu, par curiosité. J’ai été vraiment déçu. A part quelques gags qui m’ont fait esquisser un sourire, je n’ai pas ri, or c’est ce que j’attends d’une comédie ! Les apparitions d’acteurs secondaires comme Anémone, Martin Lamotte, Virginie Lemoine, Guy Marchand, Sylvie Joly, Raphaël Mezrahi,… sont sympathiques mais sans plus et on les voit trop peu pour qu’ils arrivent à relever le niveau. Laspalès et Chevallier sont meilleurs sur scène que dans les films.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2002, 4/10, Comédie

Avalon

avalonDate de sortie : 1er mai 2002

Réalisé par : Mamoru Oshii

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Quelque part dans une ville fictive d’Europe de l’Est, des personnes s’adonnent à un jeu illégal de réalité virtuelle appelé Avalon. Ce jeu de tir subjectif provoque une addiction, et est dangereux car on peut rester bloqué dans l’univers, et devenir ainsi un « Non-revenu ». Ash est une joueuse professionnelle, arrivée au stade de la classe A, le plus haut niveau du jeu. Elle a fait de ce jeu sa principale source de revenus, et vit seule avec son chien. Autrefois, elle faisait partie d’un groupe de joueurs appelé les Wizards, mais ce groupe a été dissout suite à une erreur d’un des membres, Murphy, l’amant d’Ash, qu’elle a couvert. Depuis lors, elle joue seule. Un jour, Stunner, un de ses amis qui joue aussi à Avalon, lui dit que Murphy est devenu un Non-revenu. Il lui fait part aussi d’une classe appelée « Special A », ou Classe Réelle. Ash va tenter d’atteindre cette classe spéciale, et ainsi percer le secret des Neufs Soeurs, les programmeurs du jeu…

Avis :  Destiné notamment aux amateurs de jeux vidéos et de science-fiction, ce film original et aux décors « délabrés » d’Europe de l’Est est un petit bijou. Tourné en Pologne, servi par des acteurs autochtones peu connus chez nous mais de grand talent, avec la superbe bande originale interprétée en partie par l’Orchestre Philarmonique de Varsovie, cette histoire est inspirée de la légende arthurienne et du mythe d’Avalon. C’est aussi une réflexion philosophique sur nous-mêmes, sur ce que chacun recherche dans la vie…une perle comme les japonais savent si bien le faire. Je pense que le film ne plaira pas à tout le monde, mais les amateurs seront ravis.

A noter : Ce film est à ne pas confondre avec « Avalon » de Barry Levinson, sorti en 1990.
Mamoru Oshii est aussi le réalisateur de « Ghost in the Shell » (1995) pour les connaisseurs de la culture japonaise…

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2002, 8/10, Drame psychologique, Science-Fiction, Thriller / Suspense

La Machine à Explorer le Temps (The Time Machine)

tmDate de sortie : 23 mars 2002

Réalisé par : Simon Wells, Gore Verbinski

Cotation : 6/10 – Film correct.

Synopsis : A New York, en 1899, Alexander Hartdegen, un brillant physicien de l’Université de Columbia, fait la connaissance d’Emma, une charmante demoiselle dont il tombe follement amoureux. Un soir, dans Central Park, il trouve le courage de lui déclarer sa flamme et de lui offrir une bague de fiançailles. Un voleur tente alors de dérober le fameux bijou, mais Emma ne se laisse pas faire. Un coup de feu retentit, la malheureuse s’effondre et meurt dans les bras d’Alexander. Refusant cette triste fatalité, celui-ci consacre tout son savoir et toute son énergie à construire une machine à explorer le temps afin d’altérer le cours des événements et ainsi sauver la vie de sa bien-aimée. Alexander embarque à l’insu de tous pour ce voyage de la dernière chance et se voit bientôt propulsé dans le XXIe siècle. (Source : Allociné)

Avis : Bel essai d’adaptation du roman de HG Wells, malheureusement un peu bâclé. Beaux effets spéciaux cependant.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2002, 6/10, Aventure, Science-Fiction