Archives de Tag: Jean Dujardin

Les infidèles

infDate de sortie :29 février 2012

Réalisé par : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Alexandre Courtès, Jan Kounen

Cotation : 5/10 – Film moyen, pas trop conseillé.

Synopsis : Sept réalisateurs se penchent chacun à leur tour sur l’infidélité masculine et ses nombreuses variantes…

Avis : L’affiche, ou plutôt les affiches, qui ont fait polémique, résument bien tout le film. Ce sont des successions de sketches, (un peu comme dans « Paris, je t’aime », « New-York I love You »…), sur le thème de l’infidélité masculine (et un peu féminine dans un des sketches). Pour ma part, je trouve que l’angle est très machiste. La tromperie, les mensonges, les tactiques masculines pour éviter de se faire « gauler » par sa femme… tout est mis en scène par 7 réalisateurs dans des scénarios de la vie courante. Bien que Jean « The Artist » Dujardin est présent au casting, cela n’en fait pas un chef d’oeuvre… Même si les acteurs sont très bons (citons au passage : Isabelle Nanty et Sandrine Kimberlain, magnifiques même si leurs scènes ne sont pas longues, ainsi que Guillaume Canet, en fayot assez marrant) les répliques volent bas, souvent avec de la vulgarité et des gros mots. A part quelques petits répliques un peu potaches, le film labellisé « comédie » est plutôt une dénonciation du comportement masculin. Je n’ai pas ri, juste esquissé une ou deux fois un sourire.

Si vous comptez emmener vos plus jeunes enfants, attention il y a des scènes de nu qui peuvent heurter la sensibilité (pas de nu frontal, je vous rassure) et le film n’est même pas interdit au moins de 12 ans… le CSA, c’est devenu n’importe quoi ! Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas trop aimé. Si vous décidez cependant d’y aller, restez jusqu’à la fin… un final surprenant (bien que je m’y attendais un peu…) et une scène « bonus » après le pré-générique de fin sont prévus.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 5/10, Comédie

Hellphone

hpDate de sortie : 28 mars 2007

Réalisé par : James Huth

Cotation : 6/10 – Film correct.

Synopsis :  Sid est un adolescent bien dans son époque, quoiqu’un peu looser : il est cool, sympa, s’amuse avec ses potes, est un peu rebelle…mais il a aussi des problèmes : sa mère ne sait pas lui offrir tout ce qu’il voudrait, la fille dont il est amoureux ne le regarde même pas…bref c’est un ado comme tous les autres. Ayant besoin d’un nouveau cellulaire, il va s’en acheter un dans une boutique un peu loufoque, à un prix dérisoire. C’est un GSM assez cool, très design…qui parle et va lui promettre de l’aider à conquérir la fille de ses rêves.

Avis : Entre la comédie et l’horreur, ce film est difficile à catégoriser. Il est clairement ciblé pour les ados qui apprécieront. J’ai bien apprécié la fraîcheur et le dynamisme des jeunes acteurs ; le scénario est assez correct, bien que très clairement inspiré d’autres films du genre (horreur, donc je ne les ai pas vus). J’ai été voir ce film après avoir applaudi « Les Choristes », et voir un peu ce que le « petit » J.B. Maunier (1m84 !) avait dans le ventre. Je l’ai trouvé assez sympa, donc en résumé pour moi c’est un bon « teenage movie » français, même si le gore est un peu too much vers la fin.

A noter : J.B. Maunier est bien sûr le chanteur des Choristes (Ch. Barratier, 2003). Bruno Coulais avait déjà composé la musique des Choristes et revient donner une excellente bande son dans Hellphone. James Huth, le réalisateur, est connu pour Brice de Nice (2005), avec Jean Dujardin. D’ailleurs pour l’anecdote, Jean Dujardin fait une apparition dans Hellphone, et il apparaît au générique sous le nom de Brice Agostini.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2007, 6/10, Comédie, Horreur / Epouvante, Thriller / Suspense