Archives de Tag: Romain Duris

Dans Paris

dpDate de sortie : 18 octobre 2006

Réalisé par : Christophe Honoré

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : Anna vient de quitter Paul qui, dévasté par cette séparation  ré-emménage chez son père à Paris. Son jeune frère Jonathan, un étudiant désinvolte, vit toujours dans l’appartement de son père et passe le plus clair de son temps à courir les filles et à traîner ici et là. Mais cette apparente légèreté cache une blessure profonde. Jonathan, en fait, n’a jamais été capable de surmonter la mort de sa soeur bien-aimée, Claire. En attendant Paul s’enfonce dans la dépression…

Avis : Dans ce film vraiment très original au début, avec un des personnages qui s’adresse aux spectateurs, l’intrigue nous perd par moments dans les flashbacks, puis on retrouve le fil de l’histoire vers la fin. A l’opposé de « Midnight in Paris » (2011) de W. Allen, « Dans Paris » ne montre pas du tout les côtés « positifs » de la Ville Lumière. J’ai eu une sensation de sombre, de froideur, de grisaille, de saleté…le film se passe en hiver, fin décembre… Les décors sont tristounets, dans un appartement aux décorations brunâtres des années 70. Tous les personnages fument, sans exception ! Je n’ai vu aucun des personnages principaux ne jamais tenir une cigarette en main ou en bouche le long du film !!! Est-ce pour accentuer la notion de morbidité… ?

A part cela, j’ai ressenti que le film est une invitation à la réflexion sur le sens de notre vie et comment aider les autres.

A noter : ‘Dans Paris » est à ne pas confondre avec « Paris », de Cédric Klapisch, également avec Romain Duris à l’affiche, sorti en 2008.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2006, 7/10, Drame psychologique

Populaire

1009534_fr_populaire_1348587980461

Date de sortie : 28 novembre 2012

Réalisé par : Régis Roinsard

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit avec son père, veuf bourru qui tient le bazar d’un petit village normand. Elle doit épouser le fils du garagiste et est promise au destin d’une femme au foyer docile et appliquée. Mais Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron charismatique d’un cabinet d’assurance, cherche une secrétaire. L’entretien d’embauche est un fiasco. Mais Rose a un don : elle tape à la machine à écrire à une vitesse vertigineuse. La jeune femme réveille malgré elle le sportif ambitieux qui sommeille en Louis… Si elle veut le poste, elle devra participer à des concours de vitesse dactylographique. Qu’importent les sacrifices qu’elle devra faire pour arriver au sommet, il s’improvise entraîneur et décrète qu’il fera d’elle la fille la plus rapide du pays, voire du monde ! Et l’amour du sport ne fait pas forcément bon ménage avec l’amour tout court… (Source : Cinebel)

Avis : Régis Roinsard nous emmène à la fin des fifties, époque du début de la libération de la femme, où les cigarettes sont omniprésentes, juste après la deuxième guerre et où tout se reconstruit ; la télévision en noir et blanc s’installe dans les foyers, le métro fait son apparition, les voitures sont de plus en plus nombreuses. L’ambiance, les décors et les costumes sont bien reconstitués, aucun détail n’a échappé à l’équipe du film. Au casting, Déborah François débordante de sympathie et d’énergie, est très attachante en redoutable dactylo. Romain Duris, en patron sensible qui joue les gros durs, a toujours ce charisme, peut-être à cause de son espèce de  » grimace  » de la mâchoire qui lui est très caractéristique. Vous reconnaîtrez peut-être aussi la voix du doublage français de Docteur House, en la personne de Féodor Atkine, qui joue ici un rôle secondaire de fabricant de machines à écrire.

Dans l’histoire la question est de savoir ce qui rend un homme heureux, et ce qui rend une femme heureuse. Des réponses possibles sont évidemment données à la fin du film. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à aller découvrir ce divertissement sympathique et familial.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 7/10, Comédie, Comédie romantique / sentimentale