Archives de Tag: Gérard Depardieu

L’odyssée de Pi (Life of Pi)

opDate de sortie : 19 décembre 2012

Réalisé par : Ang  Lee

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Pi Patel est le fils d’un gardien de zoo à Pondichéry, dans la partie Française des Indes. Il vit avec sa mère Gita, botaniste, son frère aîné Ravi et son père Santosh qui est plutôt un homme d’affaires qu’un fervent ami des animaux. Etant donné la situation économique, la petite famille se voit contrainte de déménager au Canada. Ils possèdent les animaux du zoo mais, l’infrastructure appartient à la ville. Ils partent donc sur un cargo avec la ménagerie, comptant bien les revendre pour recommencer une nouvelle vie sur le continent Nord-Américain. Pendant le voyage, une grosse tempête fait tanguer dangereusement le bateau, et après un enchaînement d’évènements, Pi se retrouve seul en mer sur une chaloupe avec des animaux…

Avis : Après le succès de Tigre et Dragon (2000) et Brokeback Mountain (2005), entre autres, le réalisateur Taïwanais plusieurs fois primé nous offre une adaptation d’un roman de Yann Martel.  Je ne connaissais pas ni le roman, ni l’histoire en détails,  seulement la bande-annonce par laquelle on peut se faire une vague idée. Ce fut une excellente surprise ; je n’en attendais pas moins de la part d’Ang Lee, et les critiques que j’avais lues ou entendues sont globalement positives.

Bien que le film est prévu pour elle, la 3D n’est pas nécessaire; le film a cependant été tourné comme ça, c’est de la « vraie 3D ». Seuls quelques passages donnent un vrai relief, sinon les lunettes ne servent qu’à avoir une image claire (argument commercial oblige…!). La séance dure plus de deux heures, mais l’histoire est tellement passionnante et palpitante qu’on ne se rend pas compte du temps qui passe.

De très beaux plans au début, dans l’Inde Française, avec des animaux, des paysages dépaysants, ont part progressivement à l’aventure, dans une formidable leçon de courage et d’endurance chez le héros naufragé. La religion est aussi fort présente, sans  tomber dans les clichés ni le prosélytisme. L’acteur principal Suraj Sharma, dont c’est le premier film, est exceptionnel et livre une superbe prestation ! Les animaux (réels ou générés par ordinateurs, c’est impossible à distinguer!) sont tour à tour amusants, effrayants, émouvants …ce sont en quelque sorte des « vrais acteurs ». Les autres humains sont bien aussi, et parmi eux on retrouve avec surprise notre compatriote (!) Gérard Depardieu, dont le nom au générique m’avait intrigué. Il ne tient ici qu’un petit rôle pendant à peine deux minutes…dans la peau d’un cuistot en mer assez têtu. En conclusion : voilà une belle histoire qui se laisse regarder, pour tout public à partir de 10 ans.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Aventure, Drame

Potiche

poticheDate de sortie : 10 novembre 2010

Réalisé par : François Ozon

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel, Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche. À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…(Source : Allociné)

Avis : Bonne comédie servie par une belle brochette d’acteurs, portraiturant chacun un personnage caricatural. Du bon Ozon comme on l’aime.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2010, 8/10, Comédie

Astérix et Obélix: Au service de Sa Majesté

1009330_fr_asterix_et_obelix__au_service_de_sa_majeste_1333532398625

Date de sortie : 17 octobre 2012

Réalisé par : Laurent Tirard

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Aux temps des Romains, Jules César étend son empire sur (presque) tout le continent. Un village gaulois bien connu résiste encore et toujours… César veut à présent conquérir la Bretagne, cette île du Nord-Ouest sur laquelle vit un étrange peuple. Il va profiter de leur faiblesse, le tea-time à 17h pour attaquer à ce moment précis chaque jour, grâce à son armée puissamment organisée. La tactique fonctionne et très vite il ne reste plus qu’un petit village dans lequel se cache la Reine d’Angleterre. Etant donné la gravité de la situation, Jolitorax, fidèle sujet de sa majesté, propose d’aller demander de l’aide aux Gaulois qui résistent à l’envahisseur grâce à la potion magique. La Reine approuve, et lorsque Jolitorax rejoint le village de nos héros Astérix et Obélix, le chef Abraracourcix les charge d’escorter leur ami Breton avec son neveu Goudurix et un tonneau de potion. Evidemment, ce ne sera pas sans encombres…

Avis : Après avoir connu un beau succès avec « Le Petit Nicolas » en 2010, Laurent Tirard réussit la transposition cinématographique d’une autre oeuvre de Goscinny (et Uderzo) : Astérix. Bon film dans l’ensemble, les ingrédients y sont : humour comme dans les albums, gags, jeux de mots,… bref l’esprit de la bande dessinée est revenu.Rappelons qu’il y a déjà eu 3 autres adaptations d’Astérix précédemment : Astérix et Obélix contre César (Claude Zidi, 1999), Astérix & Obélix: Mission Cléopâtre (Alain Chabat, 2002) et Astérix aux jeux olympiques (Forestier/Langmann, 2008). Autant les deux premiers étaient assez réussis, surtout celui de Chabat, autant le troisième était moins bien. Avec ce quatrième opus, Tirard donne un nouveau souffle aux 8ème et 9ème albums « Astérix chez les Bretons » et « Astérix et les Normands ».

Au casting, on retrouve Depardieu en Obélix dans un rôle qui lui va comme un gant, et en Astérix non plus Christian Clavier ou Clovis Cornillac mais Edouard Baer, qui change de rôle pour l’occasion … mais si souvenez-vous : dans Astérix et Cléopâtre, il jouait Otis, le scribe de Jamel « Numérobis » Debouzze. Son jeu est excellent, il rentre bien dans la peau du héros. De nombreuses célébrités sont aussi dans la distribution, pour des rôles plus ou moins importants, citons entre autres : Guillaume Gallienne, Vincent Lacoste, Valérie Lemercier, Catherine Deneuve, Fabrice Luchini, Charlotte Lebon, Gérard Jugnot, Dany Boon… sans oublier mes compatriotes Belges Bouli Lanners, Stéphane de Groodt et les Frères Bruno et Vincent Taloche !
Les décors d’Angleterre, d’Irlande et de Hongrie sont dépaysants et réalistes, tout autant que les costumes comme dans les albums. Le scénario est fidèle aux BD et le spectateur en a pour son argent. Les clins d’oeil aux références culturelles sont nombreux et ne manqueront pas d’aiguiser votre sagacité à les reconnaître (par exemple : Orange Mécanique, 300, et plusieurs chansons…)
Un gros budget d’environ 50 millions de dollars pour un résultat à la hauteur des attentes des fans du célèbre Gaulois !
Après le final aux accents de rock français, je peux vous affirmer qu’il n’y a rien après le générique. Je suis resté jusqu’à la fin des crédits, et contrairement à Chabat, Tirard n’a pas mis de bonus à la fin…
Autre bémol, ayant été le voir en 3D, j’ai trouvé, comme souvent malheureusement, que cela n’apportait rien de plus et que c’est un sempiternel argument marketing pour que les gens déboursent quelques euros supplémentaires. A part cela, je dirais que ce quatrième film est à la hauteur du deuxième, et je vous encourage à y aller si vous voulez passer un bon moment de comédie.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 8/10, Aventure, Comédie