Archives de Catégorie: 2012

Films sortis en 2012

Comme un Chef

chefDate de sortie : 7 mars 2012

Réalisé par : Daniel Cohen

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Jacky Bonnot est un cuisinier hors pair. Il suit depuis ses débuts le chef triplement étoilé Alexandre Lagarde, célèbre cuisinier aux multiples restaurants dans le monde. L’épouse de Jacky, Béatrice, va bientôt donner naissance à leur premier enfant, et Jacky ne cesse de se faire renvoyer des établissements (brasserie, gargote…) dans lesquels il essaie d’être embauché comme cuisinier. En effet, sa cuisine ne séduit pas le public qui fréquente ce genre d’endroits… Il décide donc de prendre le premier travail qui se présentera, et devient donc peintre en bâtiment dans une résidence pour personnes âgées. Là il fait la connaissance de Chang, Titi et Moussa, les trois cuistots de la résidence. Il leur apporte des conseils culinaires… et bien que réticents au début, les pensionnaires de la résidence apprécient sa cuisine ! De son côté, Alexandre Lagarde est embêté… il est un peu en manque d’inspiration pour sa carte du printemps, et des critiques gastronomiques menacent de lui retirer une étoile… sans compter que ses deux seconds viennent de décrocher des contrats dans des grands restaurants d’autres pays, et que l’associé financier, Stanislas Matter, peut faire virer Alexandre s’il perd une étoile. Or, en venant rendre visite au père de Stanislas (Paul Matter) à la résidence dans laquelle Jacky repeint les fenêtres, Alexandre goûte la soupe, et est tout de suite conquis. Il propose à Jacky un stage dans son grand resto parisien, le « Cargo Lagarde »…

Avis : Recette du film (non, je ne vais pas parler de l’aspect financier…) : Prenez un acteur comique (une cuillère de Michael Youn). Adjoignez-lui une « grande gueule » du cinéma (un bon Jean Reno). Mélangez le tout dans des décors de cuisines de restaurant parisien, avec quelques acteurs secondaires pour relever le goût. Saupoudrez de quelques gags ; incorporez de bonnes répliques. Pour une sauce classique, ajouter un soupçon d’histoire d’amour, et vous obtiendrez une bonne comédie familiale !

Car en effet, il s’agit d’une bonne comédie familiale sur la « course aux étoiles » et l’art culinaire, très en vogue ces temps-ci. Michael Youn est attendrissant dans son rôle de chef passionné, Jean Reno est égal à lui-même en chef étoilé en panne d’inspiration. Non sans rappeler « l’Aile ou la Cuisse » (avec De Funès et Coluche), le passage sur la cuisine moléculaire est très réussi ! J’ai bien ri. Pour tous publics, le spectacle est divertissant pour passer un bon dimanche après-midi. Je le recommande vivement, d’ailleurs la salle était pleine !

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 8/10, Comédie

La Dame de Fer (The Iron Lady)

ironladyDate de sortie : 15 février 2012

Réalisé par : Phyllida Lloyd

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Dans sa maison, Margaret Thatcher vit une retraite à moitié paisible, à moitié agitée. N’étant plus Premier Ministre, son mari Denis étant décédé d’un cancer quelques années plus tôt, elle a parfois des hallucinations, elle revoit Denis interférer dans sa vie actuelle, tout en sachant bien qu’il est mort. Elle est aidée par des gouvernantes et par sa fille dans ses actions du quotidien, cependant certains objets ou évènements qu’elle voit à la TV vont lui faire revivre des périodes de sa vie, depuis sa jeunesse dans l’épicerie de son père, son entrée au parti conservateur comme ministre de l’éducation jusqu’à son ascension en tant que Premier Ministre, et finalement sa retraite de la vie politique.

Avis :  J’ai été fasciné par ce magnifique film retraçant de manière surprenante les moments forts de la vie de Mme Thatcher, par flashbacks successifs. La prestation de Meryl Streep, comme je l’ai lu dans les médias avant d’aller voir le film, est saisissante. Actrice américaine, elle prend l’accent britannique avec tant de réalisme que l’on s’y méprendrait, elle nous montre une fois de plus qu’elle est une grande actrice – quelqu’un en doutait ?

Les maquillages, habillages, coiffures sont aussi éblouissants. Attention ce n’est pas un film drôle, c’est une biographie / un biopic, et cette période de l’histoire de l’Angleterre n’est pas la plus reluisante, même si Lady Thatcher a fait ce qu’elle pensait juste pour maintenir son pays à flot et relancer l’économie, malgré les émeutes, les attentats terroristes de l’IRA (forces républicaines irlandaises), et les mesures impopulaires mais nécessaires qu’elle proposa. Elle joua un grand rôle dans la Guerre des îles Malouines (Falkland Islands), et par ses méthodes radicales, elle gagna le surnom de « La Dame de Fer », surnom attribué par les soviétiques en référence à son conservatisme et « anticommunisme ».

Un excellent film, pas seulement destiné aux amateurs de politique internationale, mais à tous qui voudrait découvrir la vie de la première et unique femme Premier Ministre du Royaume-Uni et l’une des femmes les plus célèbres et les plus influentes du XXème siècle.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Biographique / Biopic, Drame

Les infidèles

infDate de sortie :29 février 2012

Réalisé par : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Alexandre Courtès, Jan Kounen

Cotation : 5/10 – Film moyen, pas trop conseillé.

Synopsis : Sept réalisateurs se penchent chacun à leur tour sur l’infidélité masculine et ses nombreuses variantes…

Avis : L’affiche, ou plutôt les affiches, qui ont fait polémique, résument bien tout le film. Ce sont des successions de sketches, (un peu comme dans « Paris, je t’aime », « New-York I love You »…), sur le thème de l’infidélité masculine (et un peu féminine dans un des sketches). Pour ma part, je trouve que l’angle est très machiste. La tromperie, les mensonges, les tactiques masculines pour éviter de se faire « gauler » par sa femme… tout est mis en scène par 7 réalisateurs dans des scénarios de la vie courante. Bien que Jean « The Artist » Dujardin est présent au casting, cela n’en fait pas un chef d’oeuvre… Même si les acteurs sont très bons (citons au passage : Isabelle Nanty et Sandrine Kimberlain, magnifiques même si leurs scènes ne sont pas longues, ainsi que Guillaume Canet, en fayot assez marrant) les répliques volent bas, souvent avec de la vulgarité et des gros mots. A part quelques petits répliques un peu potaches, le film labellisé « comédie » est plutôt une dénonciation du comportement masculin. Je n’ai pas ri, juste esquissé une ou deux fois un sourire.

Si vous comptez emmener vos plus jeunes enfants, attention il y a des scènes de nu qui peuvent heurter la sensibilité (pas de nu frontal, je vous rassure) et le film n’est même pas interdit au moins de 12 ans… le CSA, c’est devenu n’importe quoi ! Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas trop aimé. Si vous décidez cependant d’y aller, restez jusqu’à la fin… un final surprenant (bien que je m’y attendais un peu…) et une scène « bonus » après le pré-générique de fin sont prévus.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 5/10, Comédie

Cloclo

clocloDate de sortie : 14 mars 2012

Réalisé par : Florent Emilio Siri

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Comme c’est écrit sur l’affiche : le destin d’un chanteur populaire. La vie de Claude François, de sa naissance à sa mort, en passant par les moments de gloire mais aussi les moments moins faciles, entouré de nombreuses femmes.

Avis : Qui ne connaît pas Claude François ? Comme la majorité des gens de ma génération, je le connais de par sa carrière musicale, bien entendu, et quelques évènements de sa vie. De là à être fan, il y a tout de même une marge… et c’est certain que ce biopic nous apprend beaucoup de la vie du chanteur. Depuis son enfance en Egypte, la perte de son père, le déménagement à Monaco, puis sa venue à Paris, le succès, les femmes de sa vie, (et il y en a eu beaucoup, y compris sa soeur et sa mère), jusqu’à sa consécration et son décès tragique en pleine gloire. Bien que le film dure 2h30 générique compris, on ne trouve pas le temps long en regardant l’histoire de la vie de Cloclo. Les décors sont bien foutus, selon les époques (des années 30 aux années 70), les acteurs sont formidables, notons la performance de Jérémie Rénier, dont la ressemblance non seulement physique mais aussi chantée est époustouflante. A saluer aussi la présence de Robert Knepper (« Prison Break », « Heroes »…) en Frank Sinatra, et aussi, même si on ne le voit que quelques minutes sur tout le film, la prestation du jeune Tom Dufour en Claude François âgé de 8 ans.

Entre quelques anecdotes, le film montre qu’une grande partie de sa vie a été consacrée aux femmes. D’ailleurs s’il en a eu des « officielles », il y a eu aussi beaucoup d »à-côtés ». Florent-Emilio Siri (aucun rapport avec Apple !!!), le réalisateur, fait passer l’image d’un homme qui voulait réussir sa vie (pour que son père soit fier de lui), être heureux et combler ses proches. Un homme généreux, mais aussi très maniaque et exigeant aussi bien avec lui-même qu’avec ses collaborateurs. C’est d’ailleurs cette obsession du détail qui lui a coûté la vie en 1978, comme chacun le sait. Le final est assez bouleversant et très respectueux, tout en finesse.

Je ne suis pas resté jusqu’à la fin du générique mais je peux vous dire que la salle était comble et le public a applaudi. Bref, que l’on soit fan ou pas fan, c’est un excellent film, à recommander.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Biographique / Biopic, Musical

Indian Palace (The Best Exotic Marigold Hotel)

ipDate de sortie : 28 mars 2012

Réalisé par : John Madden

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Des retraités britanniques partent en Inde, où la vie est moins chère. Ils arrivent au Marigold Hotel, un palace dont des publicités leur ont vanté les mérites. Quoique le nouvel environnement soit moins luxueux qu’imaginé, ils sont pour toujours transformés par leurs expériences communes, découvrant que la vie et l’amour peuvent recommencer lorsqu’on laisse son passé derrière soi.

Avis : Dans ce petit groupe de seniors déracinés, les confidences vont bon train, les amitiés se forment. Une nouvelle vie se présente pour certains, une nouvelle façon de voir l’existence et leurs semblables pour d’autres. Chacun à sa manière en ressortira grandi. Le réalisateur parvient à arracher les larmes autant qu’à provoquer le rire, grâce aux excellents acteurs. C’est aussi parce qu’il parvient à poser subtilement la question universelle des relations entre les générations. En Inde, en Grande-Bretagne ou en Belgique, les jeunes adultes ne seraient-ils pas, à certains égards, moins libres que leurs vieux aînés face au poids des conventions ou à la pression directe de leures parents « qui ne leur veulent que du bien » ?

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 8/10, Comédie dramatique

La saga Voyage au Centre de la Terre

vct

Date de sortie : 12 novembre 2008, 15 février 2012

Réalisé par : Erig Brevig, Brad Peyton

Cotation : 6/10 – Saga correcte.

Synopsis V1 : Personne ne croit plus le professeur Trevor Anderson lorsqu’il affirme être sur le point de faire une extraordinaire découverte. Ses hypothèses révolutionnaires l’ont mis au ban de la communauté scientifique. Pourtant, au cours d’une expédition en Islande, Trevor et son neveu, le jeune Sean, sous la conduite de leur guide, la belle Hannah, vont se retrouvent piégés dans une caverne. Leur seul espoir d’en ressortir est de s’enfoncer dans les entrailles de la Terre en espérant trouver une autre issue. Dans leur périple vers les profondeurs, ils rencontrent des mondes inexplorés, des merveilles extraordinaires, des dangers mortels et des créatures fabuleuses parfois surgies du passé… Une seule chose est certaine : à des dizaines de kilomètres sous la surface de la Terre, tout peut arriver. S’ils veulent revoir un jour la lumière, Trevor et les siens doivent en plus faire vite, car un volcan menace…

Synopsis V2 : Sean, un ado ayant perdu son père et dont la mère s’est remariée, ne s’entend pas trop bien avec son beau-père Hank, entrepreneur en bâtiments. Sean s’est introduit dans un complexe satellite pour intercepter un message codé et a été rattrapé par la police… Ce message, selon Sean, est un appel à l’aide de son grand-père, disparu il y a plusieurs années. Afin d’essayer de bien s’entendre avec son beau-fils, Hank propose de l’aider à déchiffrer le message. Ils découvrent que le message dit que l’île existe, avec des indices pour la trouver. Hank décide d’accompagner Sean. Assistés d’un pilote d’hélicoptère et de sa magnifique fille au caractère déterminé, ils se lancent à la recherche de l’île, et ne vont pas tarder à découvrir une île mystérieuse qui ne figure sur aucune carte, une île qui recèle des formes de vie étranges, des montagnes d’or, de volcans meurtriers et bien plus d’un secret stupéfiant.

Avis  : Deux adaptations du roman de J. Verne ont déjà été transposées au cinéma, en 1959 et 1976, et ne les ayant pas vues, je ne peux pas juger ni comparer. Cependant je suis prêt à parier que pour l’époque c’étaient de très bons films ; cette saga d’aventures fantastiques « remixée » années 2000 est principalement destinée aux enfants. L’histoire est assez classique, et bien que les effets spéciaux et la 3D soient plutôt réussis (je suis bon public…), les références aux oeuvres de Jules Verne ne sont pas suffisantes pour rattraper le jeu assez pauvre des acteurs qui sont assez caricaturaux. Le scénario est assez entraînant mais aussi prévisible… Le deuxième film m’a semblé un peu meilleur que le premier, sûrement grâce à Michael Caine, un « monstre sacré » du cinéma, qu’on a aussi pu voir comme valet de Bruce Wayne dans la saga Batman, entre autres. 

Le jeune public appréciera les gags et les situations d’aventures, mais les plus cinéphiles ne seront pas satisfaits, à part les amateurs purs et durs de films américains « passe-partout ». Un troisième volet serait apparemment prévu (date indéterminée)…

Lien Allociné Voyage au Centre de la Terre (2008)
Lien Allociné Voyage au Centre de la Terre 2 : l’Île Mystérieuse (2012)

Lien IMDb Journey to the Centre of the Earth (2008)
Lien IMDb Journey 2 : the Mysterious Island (2012)

1 commentaire

Classé dans 2008, 2012, 6/10, Aventure, Fantastique

La saga Madagascar

madagascarDate de sortie : 22 juin 2005, 3 décembre 2008, 6 juin 2012

Réalisé par : Eric Darnell, Tom McGrath, Conrad Vernon

Cotation : 8/10 – Très bonne saga, à voir.

Synopsis Madagascar 1 : Alex le Lion est le roi de la jungle urbaine: il est le lion du zoo de Central Parc. Il y coule des jours heureux dans un cadre idyllique, copieusement nourri, aux côtés de ses potes Marty le Zèbre, Melman la Girafe et Gloria, l’Hippopotame. Trop curieux de découvrir le monde qui l’entoure, Marty le Zèbre s’évade avec l’aide de quelques pingouins délurés. Le lendemain, Alex, Melman et Gloria constatent avec consternation la disparition de leur ami. Ils décident de partir à sa recherche et de le ramener aussi vite. Ils le retrouvent dans la grande gare de Central Station, mais avant de pouvoir monter dans le train qui les ramènera au zoo, ils sont anesthésiés, capturés, mis en cage et transférés sur un navire en partance pour l’Afrique par des humains bien intentionnés, estimant que le stress de la vie new-yorkaise n’est pas indiqué pour ces pauvres animaux… Avec les voix de José Garcia, Anthony Kavanagh, Jean-Paul Rouve, Marina Foïs… dans la version française.

Avis Madagascar 1 : Beau succès lors de sa sortie en salles, ce film d’animation ravira les enfants (à qui il est principalement destiné) comme les adultes, pour les gags, l’esprit bon enfant mais néanmoins moderne, et les trouvailles, l’originalité du scénario. Mention aux pingouins, qui ont fait l’objet de plusieurs court-métrages et d’une série animée !

Synopsis Madagascar 2 : Toutes les adorables créatures de Madagascar sont de retour : le lion Alex, le zèbre Marty, la girafe Melman, l’hippopotame Gloria, le Roi Julien, Maurice et les pingouins… aucun ne manque à l’appel. Après s’être échoué sur les rivages lointains de Madagascar, nos New-yorkais ont concocté un plan dément – si dément qu’il pourrait bien réussir ! Avec une discipline quasi militaire, les pingouins ont rafistolé une épave d’avion, et au terme d’un vol chaotique à souhait, l’improbable équipage a pu rallier les vastes plaines d’Afrique. Les anciens pensionnaires du zoo de Central Park rencontrent alors pour la première fois leurs familles respectives dans leur habitat naturel. Une occasion unique de renouer avec ses racines, mais aussi de mesurer le gouffre qui sépare la nature de la civilisation, le « continent noir » de la « jungle de béton ». De nouvelles aventures, encore plus palpitantes, attendent nos amis sur la terre de leurs ancêtres, mais le souvenir de New York reste présent en chacun d’eux. N’est-ce pas là que doit finalement se jouer leur avenir ?

Avis Madagascar 2 : Deuxième épisode toujours aussi fou et rigolo, les gags et les situations comiques s’enchaînent, entrecoupés de moments plus calmes. Un peu moins bien réussi que le premier (la surprise n’étant plus là si on a déjà regardé le premier volet). 

Synopsis Madagascar 3 : L’histoire reprend là où elle s’est terminée avec Madagascar 2. Nos amis Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l’hippopotame et Melman la girafe, maintenant vivant dans leur habitat naturel en Afrique, s’ennuient. Ils cherchent à rentrer chez eux, au zoo de New-York ! Les pingouins soldats étant partis à Monte-Carlo pour dépenser tout leur argent au casino, nos compères décident d’élaborer un plan : ils « nagent » jusque Monte-Carlo, récupèrent les pingouins, et repartent avec eux jusque New-York dans leur avion bricolé. C’est sans compter sur le Capitaine Chantal Dubois, une policière française à qui il ne manque qu’une tête de lion à son tableau de chasse…commence une folle course poursuite lorsque débarquent des animaux de la jungle dans le casino monégasque…

Avis Madagascar 3 : La folie et l’humour burlesque des premiers épisodes sont toujours présents dans ce troisième volet qui a ouvert le festival de Cannes 2012. Ayant apprécié les deux premiers films, je n’ai pas hésité une seule seconde après avoir vu la bande annonce du troisième opus, qui en soi est déjà fort drôle, si on aime ce genre d’humour bien entendu. Normalement c’est un humour destiné aux enfants…je pense donc être resté un grand enfant ! Pour moi les nombreux gags sont tous réussis.

La première partie du film est pleine d’action, les scènes se succèdent rapidement et on a à peine le temps de souffler…heureusement la deuxième partie alterne les scènes plus dynamiques et les scènes calmes.
Car ce qui fait la force de Madagascar 3, c’est le rythme constant, la suite de moments drôles, puis tendres, qui emballent vraiment les spectateurs !
A part Julien, Maurice, Morty et les singes, il n’y a aucun animal de l’ile de Madagascar dans toute l’histoire, et les personnages n’y mettent d’ailleurs jamais les pieds ! Le titre est donc un peu antinomique, mais on comprend bien que puisqu’il s’agit d’une troisième partie, le titre se devait rester. Il a été adjoint d’un sous-titre « bons baisers d’Europe », tout comme le second en avait un également (« la grande évasion »).

Le meilleur moment du film se situe un peu après le milieu, dans un festival d’explosions musicales et colorées, sur fond de Katy Perry, du thème de l’Entrée des Gladiateurs par Fucik (le thème musical habituel des cirques), et bien sûr de l’emblématique « I like to move it move it« . Le compositeur Hans Zimmer n’est pas étranger à ces musiques entraînantes …
La 3D est très appréciable (la vraie, le film a été fait pour ça), comme toujours dans un film d’animation, elle s’y prête assez bien. Je pense cependant que le film est aussi bien en 2D, personnellement je l’ai vu avec des lunettes.
C’était vraiment un divertissement très agréable, pour redonner le sourire par ce début d’été pluvieux…à conseiller en famille !

Lien Allociné Madagascar (2005)
Lien Allociné Madagascar 2 (2008)
Lien Allociné Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe (2012)

Lien IMDb Madagascar (2005)
Lien IMDb Madagascar : Escape 2 Africa (2008)
Lien IMDb Madagascar 3 : Europe’s Most Wanted (2012)

Poster un commentaire

Classé dans 2005, 2008, 2012, 8/10, Animation / Dessin Animé, Aventure, Comédie