Archives de Tag: Lambert Wilson

Sur la piste du Marsupilami

mDate de sortie : 4 avril 2012

Réalisé par : Alain Chabat

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Dans le village de Chiquito, près de la forêt tropicale de Palombie, vit Pablito Camaron, un pseudo-vétérinaire quelque peu filou qui héberge des enfants abandonnés. En France, le journaliste Dan Geraldo est sur le point de se faire renvoyer, à moins de produire un scoop ; sa patronne lui propose un reportage/interview de la tribu des Payas, des indiens vivant dans la forêt de Palombie. Le guide de Dan sera Pablito, pour trouver le chef des Payas que Pablito connaît bien, et ensemble ils sont loin de se douter qu’ils vont être les principaux protagonistes d’une ancienne prophétie impliquant le mystérieux Marsupilami, et la fin du monde..

Avis : Les amateurs de l’humour des Nuls et d’Alain Chabat seront ravis de cette réalisation signée Mister Chabat lui-même, dans la même lignée qu’ « Astérix et et Cléopâtre. » L’humour et les gags sont omniprésents, et le film se veut familial, avec des situations humoristiques adaptées à tous les publics : d’une part pour les enfants les gags visuels, et d’autre part les références externes et les jeux de mots, plutôt réservés aux plus grands. Le Marsupilami n’est pas trop mal fait, les effets spéciaux sont corrects, et l’univers est très proche et respectueux de l’univers imaginé par le dessinateur Belge André Franquin. Les décors mexicains nous plongent bien dans l’univers du Marsupilami et on retrouve pas mal d’acteurs réputés au générique. Lambert Wilson m’a d’ailleurs fait éclater de rire, dans une certaine scène du film que je ne révélerai pas ici pour ne pas divulguer un effet de surprise… La fin du film réserve une autre scène, émouvante et pleine de tendresse. Aussi, restez jusqu’à la fin du générique pour les « scènes bonus », et pour les plus courageux, lisez les textes du générique, il y a encore plein d’humour « Chabatesque » ! Sans être exceptionnel, cela mérite d’être un bel hommage à Franquin, que je qualifierais de très bon divertissement familial, à recommander en famille durant ces vacances de Pâques pluvieuses.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 8/10, Aventure, Comédie

Alceste à bicyclette

alcesteDate de sortie : 16 janvier 2013

Réalisé par : Philippe Le Guay

Cotation : 6/10 – Film correct.

Synopsis : Gauthier Valence est un comédien à succès. Ayant joué dans plusieurs films, il est à présent le héros d’une série télévisée adulée de tous. Il vient rendre visite à son vieil ami Serge Tanneur, un comédien qui vit retiré sur l’île de Ré dans un confort rudimentaire. Gauthier veut parler à Serge de monter une pièce de théâtre, et lui offre de jouer le second rôle. Serge demande alors pourquoi pas le premier rôle, et hésite à accepter le projet. Serge propose alors de répéter quelques lignes, et Gauthier suggère d’alterner chacun les deux rôles titres, pour se faire une idée.

Avis : Partant sur un sentiment d’aller voir un bonne comédie, j’avoue peut-être m’être trompé et avoir eu des attentes trop grandes pour cette réalisation. La bande-annonce était plutôt accrocheuse (pour moi), et n’ayant lu aucune critique, juste en ayant peu entendu à son propos, j’amenais donc des yeux et oreilles vierges. 

Côté acteurs, Luchini est en plein dans son jeu très appuyé, fidèle à lui-même, incarnant un personnage un peu fourbe. Wilson n’est pas trop mal, en acteur légèrement narcissique et prétentieux, mais c’est loin d’être son meilleur rôle.
Côté décors, l’île de Ré apparaît assez sombre, mélancolique, rustique…avec quelques beaux paysages tout de même.
L’histoire est originale, mettant en scène une querelle d’acteurs sur fond du Misanthrope de Molière.

Le film comporte quelques scènes drôles, mais sans plus. Je n’ai pas ressenti beaucoup d’autre émotion que la nostalgie/mélancolie, parsemée de moments drôles.
Je n’ai pas saisi non plus toutes les subtilités, toutes les finesses du scnéario : la scène du jacuzzi, les visites des maisons, et surtout la scène finale…! Je ne voyais pas où on voulait emmener le spectateur, pour moi il y a de nombreuses voies sans issues, et quelque part ce sont des incohérences…
Peut-être que les classicistes si j’ose dire  – je veux parler des personnes qui ont étudié les pièces de théâtre – apprécieront d’une autre manière que le spectateur « lambda » que je suis.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2013, 6/10, Comédie