Archives de Catégorie: Historique

Genre cinématographique qui met en scène des évènements historiques, de la préhistoire jusqu’à notre époque.

Rango

rangoDate de sortie : 2 mars 2011

Réalisé par : Gore Verbinski

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis :  Le voyage d’un caméléon solitaire à travers l’immensité du désert Mojave. Rango, lézard acteur qui a toujours voulu être un héros, a trouvé un public qui en aurait bien besoin, il prétend être un homme de loi dans une ville desséchée appelée « Poussière » (« Dust »).

Rango réalise rapidement qu’il y a une différence entre être acteur et la vraie vie ; il est obligé de faire face à ses problèmes d’identité, va devoir donner un sens au mot amitié, accomplir sa quête et découvrir le complot qui se cache derrière l’absence d’eau de la ville.
C’est le rôle de sa vie, mais ce ne sera pas sans danger !

Avis : Le réalisateur des 3 premiers « Pirates des Caraïbes » nous offre un autre divertissement sous la forme d’une comédie déjantée avec un Johnny Depp en caméléon ! Comme dans « Pirates… », le duo Verbinsky-Depp fonctionne à merveille et cette histoire originale ne manque pas de piquant !

Avec un humour très particulier, le film nous fait voir la vie d’un caméléon basculer… pour devenir un acteur-héros de sa propre vie !
A voir si on est amateur du genre ; je réserverais cependant le film aux enfants à partir de 10 ans, certains passages d’humour noirs pouvant être traumatisants, à mon avis…

A noter :  On retrouve également Bill Nighy, aussi présent dans la saga de « Pirates des caraïbes », ici il joue le Serpent à Sonnette Jake, l’ennemi de Rango dans le film.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 7/10, Animation / Dessin Animé, Western

The Social Network

snDate de sortie : 27 octobre 2010

Réalisé par : David Fincher

Cotation : 8/10 – Très bon film, à voir.

Synopsis : Une soirée bien arrosée d’octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une trainée de poudre d’un écran à l’autre d’abord à Harvard, puis s’ouvre aux principales universités des États-Unis, de l’Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier…

Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s’est imposé comme l’une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l’amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux… (Source : Allociné)

Avis :  Après L’étrange histoire de Benjamin Button, David Fincher adapte librement l’histoire du créateur de Facebook, avec un certain réalisme et l’aide du livre de Ben Mezrich « La revanche d’un solitaire ». Mark Zuckerberg lui-même, après avoir vu ce film, a précisé qu’il n’a pas ce caractère là, et certaines scènes ont été remaniées… L’ironie est telle que celui qui a créé un réseau d’amis a perdu les siens dans la course à l’argent et au succès…Bon film, avec les jeune Jesse Eisenberg, un acteur qui monte, aux côtés d’Andrew Garfield (Spiderman) et de Justin Timberlake, qui n’est pas plus mauvais acteur que chanteur.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2010, 8/10, Biographique / Biopic, Drame, Historique

Coluche, l’histoire d’un mec

colucheDate de sortie : 15 octobre 2008

Réalisé par : Antoine de Caunes

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : Septembre 1980. Coluche triomphe tous les soirs au Gymnase. « Comique préféré des Français », il est au sommet de sa gloire ; télés, radios et journaux se l’arrachent, et sa maison est l’endroit où se croise tout ce que le pays compte de vedettes… Toujours prêt à pousser le bouchon un peu plus loin, il décide, pour rire, de poser sa candidature à la Présidence de la République. Très vite, la France se bidonne, l’acclame, le soutient. Les sondages s’affolent, sa cote monte en flèche. Et si finalement un clown se faisait élire Président ? Lui-même commence à y croire… (Source : Allociné)

Avis : Pour son quatrième film (après Les Morsures de l’Aube – 2001, Monsieur N. – 2003, et Désaccord Parfait – 2006), Antoine de Caunes porte à l’écran la vie du comique préféré des Français durant les années ’80. De sa notoriété, puis à sa participation aux présidentielles, jusqu’à la fin de sa vie, De Caunes montre ici le côté face de l’artiste, la vie en coulisses, comme le suggère très bien l’affiche. Un beau film avec un François-Xavier Demaison plus vrai que nature.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2008, 7/10, Biographique / Biopic, Drame, Historique

The Impossible (Lo imposible)

tiDate de sortie : 26 décembre 2012

Réalisé par : Juan Antonio Bayona

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Une famille composée de trois garçons et des deux parents se rend dans le sud de la Thaïlande pour les fêtes de Noël. Ils sont plus précisément à Khao Lak, dans le tout nouvel hôtel Orchid Beach Resort, ouvert tout récemment et situé non loin de la mer. La plage, la piscine, le beau temps,… tout est paradisiaque et très dépaysant. Le lendemain de Noël, la famille se délasse dans le complexe hôtelier, la mère lisant un livre pendant que le père s’amuse dans la piscine avec les enfants. Arrive alors l’impossible : une vague géante surgie de nulle part vient submerger les terres…la famille est dispersée, ils vont chacun essayer de survivre en tentant de se retrouver.

Avis : Adapté d’une histoire vraie racontée par des véritables rescapés du tsunami de 2004, ce drame raconte l’aventure bouleversante d’une famille que le destin a séparé. C’est un drame, avec beaucoup d’émotions positives et négatives en alternance, on passe d’un moment intense à un moment plus tendre, puis un moment apaisant, avant de se retrouver face à une scène forte à nouveau, puis un moment de sourire,… On ne peut s’empêcher de réagir émotionellement (des personnes dans la salle s’exclamaient à haute voix, pour ma part j’ai versé une larme d’émotion ; ce n’était pas de la tristesse cependant!). Dans des pires moments on voit comme il peut exister de la solidarité humaine, de l’entraide mutuelle, du réconfort et de l’aide psychologique, parfois par une simple main posée sur l’épaule…

La reconstitution de la catastrophe est très impressionnante, terrible, le spectateur est plongé (sans mauvais jeu de mot) au coeur de l’action, pour un budget finalement assez modeste (comparé aux superproductions !) de 30 millions de dollars.

Les acteurs sont formidables, en particulier le jeune Tom Holland (aperçu dans la comédie musicale « Billy Eliott » à Londres), qui n’est pas sans rappeler un certain Freddie Highmore… Tom joue peut-être même mieux que Freddie à son âge…! A noter aussi, Geraldine Chaplin (la fille de Charlie Chaplin, oui oui !) apparaît dans une très jolie scène de quelques minutes.

En résumé j’ai été voir un film bouleversant, nous faisant réaliser le désastre malheureusement réel. Finalement on est bien, on a pas à se plaindre en Belgique !

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Catastrophe, Drame, Historique

La Couleur des Sentiments (The Help)

thehelpDate de sortie : 28 décembre 2011

Réalisé par : Tate Taylor

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis :  L’action se passe dans une petite ville du Mississippi dans les années 1960. Skeeter Phelan est une jeune fille du sud, pétillante et fraîchement diplômée, déterminée à devenir écrivain. Elle va bouleverser la vie de ses ami(e)s – et d’une ville du Mississippi – quand elle décide d’interviewer les femmes noires qui ont passé leur vie à prendre soin de grandes familles blanches du sud. Skeeter est elle-même issue d’une famille dans laquelle elle a été élevée par une gouvernante appelée Constantine. Aibileen, la gouvernante de sa meilleure amie Elisabeth, est la première à s’ouvrir à Skeeter, après quelques hésitations, – à la consternation de ses ami(e)s de la communauté Noire, très soudée. Malgré les liens d’amitié de longue durée qu’a Skeeter avec d’autres filles blanches, elle et Aibileen poursuivent leur collaboration, et d’autres domestiques/gouvernantes viennent se présenter pour raconter leurs histoires… Il s’avère qu’elles ont beaucoup à dire ! Des amitiés peu probables se tissent lors de ces entretiens. Cependant certaines choses ne sont pas toujours bonnes à dire, surtout devant certaines personnes…

Avis :  Produit par Dreamworks, Touchstone,… et distribué par Disney, ce film séduit un large public. Non seulement il dénonce avec intelligence le racisme qui existait encore aux USA dans les années 60, mais il dresse aussi le portrait d’une société américaine en pleine évolution, peu avant que Martin Luther King et la communauté Noire se dressent contre les Blancs. Bien que le sujet soit sérieux et tiré de faits historiques (et adapté du roman éponyme), il se laisse regarder avec légèreté, certains passages déclenchant le rire des spectateurs. Les personnages sont attachants et hauts en couleurs, dans les deux communautés, et les décors années 60 sont assez soignés.

J’ai passé un excellent moment de cinéma, dans une salle bien remplie (2 semaines après la sortie du film en Belgique). Pendant plus de deux heures on ne voit pas le temps passer tellement cette histoire est bien racontée, bouleversante et captivante. A recommander pour tout public à partir de 12 ans.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 9/10, Comédie dramatique, Historique

Quiz Show

qsDate de sortie : 15 février 1995 (en France)

Réalisé par : Robert Redford

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : A la fin des années ’50, un jeu télévisé fait fureur en Amérique : « Twenty-One » (« Vingt-et-un »). Deux candidats isolés l’un de l’autre dans des cabines séparées doivent répondre à des questions de culture générale, et miser des points selon les questions. Le but du jeu est d’atteindre vingt-et-un points pour gagner une somme d’argent conséquente, puis revenir la semaine suivante pour tenter d’augmenter ses gains. Un jour, Herbert Stempel, un candidat jusque-là invaincu, apprécié du public et ayant déjà gagné une forte somme, perd sur une question jugée facile. Un autre candidat, Charles Van Doren, un professeur d’université, le remplace. Stempel va alors entamer une action en justice, dont les conclusions ne seront pas rendues publiques. Cette affaire attire l’attention d’un jeune avocat sorti d’Harvard, Dick Goodwin. Il trouve que quelque chose cloche et va mener son enquête.

Avis : Plongeant dans les coulisses de la télévision américaine, ce film superbement réalisé (produit par Richard Dreyfuss entre autres, ce serait le meilleur de R. Redford, dit-on) livre une réflexion sur l’éthique, et le caractère particulier des jeux télévisés. Est-ce avant tout un divertissement, et donc le truquage fait-il partie du jeu, tout comme un magicien a des secrets, ou bien puisqu’il y a de l’argent à gagner, l’éthique et la morale doivent réprimer ces comportements, et les autorités doivent-elles réguler en la matière ? Les personnes haut placées qui tirent les ficelles ont parfois intérêt à piper les dés, lorsque l’audience diminue (et donc les revenus publicitaires…)

Après avoir vu le DVD de Quiz Show, cela m’a fait réfléchir à la télévision en Europe. Bien sûr nous n’avons pas la même culture qu’aux Etats-Unis, cependant des jeux sont importés des USA. Encore tout récemment, il y a quelques années, un procès a été intenté par des candidats de téléralité vis-à-vis des producteurs. Ces candidats ont gagné, la justice ayant décidé que ces personnes devaient être considérées comme des acteurs et non des candidats, puisqu’ils sont rémunérés pour jouer un scénario planifié à l’avance.
Un bon film donc, avec des acteurs très convaincants et une excellente reconstitution des fifties (ils fument beaucoup!).

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 9/10, Avant 2000, Drame, Historique