Archives de Tag: Sacha Baron Cohen

La saga Madagascar

madagascarDate de sortie : 22 juin 2005, 3 décembre 2008, 6 juin 2012

Réalisé par : Eric Darnell, Tom McGrath, Conrad Vernon

Cotation : 8/10 – Très bonne saga, à voir.

Synopsis Madagascar 1 : Alex le Lion est le roi de la jungle urbaine: il est le lion du zoo de Central Parc. Il y coule des jours heureux dans un cadre idyllique, copieusement nourri, aux côtés de ses potes Marty le Zèbre, Melman la Girafe et Gloria, l’Hippopotame. Trop curieux de découvrir le monde qui l’entoure, Marty le Zèbre s’évade avec l’aide de quelques pingouins délurés. Le lendemain, Alex, Melman et Gloria constatent avec consternation la disparition de leur ami. Ils décident de partir à sa recherche et de le ramener aussi vite. Ils le retrouvent dans la grande gare de Central Station, mais avant de pouvoir monter dans le train qui les ramènera au zoo, ils sont anesthésiés, capturés, mis en cage et transférés sur un navire en partance pour l’Afrique par des humains bien intentionnés, estimant que le stress de la vie new-yorkaise n’est pas indiqué pour ces pauvres animaux… Avec les voix de José Garcia, Anthony Kavanagh, Jean-Paul Rouve, Marina Foïs… dans la version française.

Avis Madagascar 1 : Beau succès lors de sa sortie en salles, ce film d’animation ravira les enfants (à qui il est principalement destiné) comme les adultes, pour les gags, l’esprit bon enfant mais néanmoins moderne, et les trouvailles, l’originalité du scénario. Mention aux pingouins, qui ont fait l’objet de plusieurs court-métrages et d’une série animée !

Synopsis Madagascar 2 : Toutes les adorables créatures de Madagascar sont de retour : le lion Alex, le zèbre Marty, la girafe Melman, l’hippopotame Gloria, le Roi Julien, Maurice et les pingouins… aucun ne manque à l’appel. Après s’être échoué sur les rivages lointains de Madagascar, nos New-yorkais ont concocté un plan dément – si dément qu’il pourrait bien réussir ! Avec une discipline quasi militaire, les pingouins ont rafistolé une épave d’avion, et au terme d’un vol chaotique à souhait, l’improbable équipage a pu rallier les vastes plaines d’Afrique. Les anciens pensionnaires du zoo de Central Park rencontrent alors pour la première fois leurs familles respectives dans leur habitat naturel. Une occasion unique de renouer avec ses racines, mais aussi de mesurer le gouffre qui sépare la nature de la civilisation, le « continent noir » de la « jungle de béton ». De nouvelles aventures, encore plus palpitantes, attendent nos amis sur la terre de leurs ancêtres, mais le souvenir de New York reste présent en chacun d’eux. N’est-ce pas là que doit finalement se jouer leur avenir ?

Avis Madagascar 2 : Deuxième épisode toujours aussi fou et rigolo, les gags et les situations comiques s’enchaînent, entrecoupés de moments plus calmes. Un peu moins bien réussi que le premier (la surprise n’étant plus là si on a déjà regardé le premier volet). 

Synopsis Madagascar 3 : L’histoire reprend là où elle s’est terminée avec Madagascar 2. Nos amis Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l’hippopotame et Melman la girafe, maintenant vivant dans leur habitat naturel en Afrique, s’ennuient. Ils cherchent à rentrer chez eux, au zoo de New-York ! Les pingouins soldats étant partis à Monte-Carlo pour dépenser tout leur argent au casino, nos compères décident d’élaborer un plan : ils « nagent » jusque Monte-Carlo, récupèrent les pingouins, et repartent avec eux jusque New-York dans leur avion bricolé. C’est sans compter sur le Capitaine Chantal Dubois, une policière française à qui il ne manque qu’une tête de lion à son tableau de chasse…commence une folle course poursuite lorsque débarquent des animaux de la jungle dans le casino monégasque…

Avis Madagascar 3 : La folie et l’humour burlesque des premiers épisodes sont toujours présents dans ce troisième volet qui a ouvert le festival de Cannes 2012. Ayant apprécié les deux premiers films, je n’ai pas hésité une seule seconde après avoir vu la bande annonce du troisième opus, qui en soi est déjà fort drôle, si on aime ce genre d’humour bien entendu. Normalement c’est un humour destiné aux enfants…je pense donc être resté un grand enfant ! Pour moi les nombreux gags sont tous réussis.

La première partie du film est pleine d’action, les scènes se succèdent rapidement et on a à peine le temps de souffler…heureusement la deuxième partie alterne les scènes plus dynamiques et les scènes calmes.
Car ce qui fait la force de Madagascar 3, c’est le rythme constant, la suite de moments drôles, puis tendres, qui emballent vraiment les spectateurs !
A part Julien, Maurice, Morty et les singes, il n’y a aucun animal de l’ile de Madagascar dans toute l’histoire, et les personnages n’y mettent d’ailleurs jamais les pieds ! Le titre est donc un peu antinomique, mais on comprend bien que puisqu’il s’agit d’une troisième partie, le titre se devait rester. Il a été adjoint d’un sous-titre « bons baisers d’Europe », tout comme le second en avait un également (« la grande évasion »).

Le meilleur moment du film se situe un peu après le milieu, dans un festival d’explosions musicales et colorées, sur fond de Katy Perry, du thème de l’Entrée des Gladiateurs par Fucik (le thème musical habituel des cirques), et bien sûr de l’emblématique « I like to move it move it« . Le compositeur Hans Zimmer n’est pas étranger à ces musiques entraînantes …
La 3D est très appréciable (la vraie, le film a été fait pour ça), comme toujours dans un film d’animation, elle s’y prête assez bien. Je pense cependant que le film est aussi bien en 2D, personnellement je l’ai vu avec des lunettes.
C’était vraiment un divertissement très agréable, pour redonner le sourire par ce début d’été pluvieux…à conseiller en famille !

Lien Allociné Madagascar (2005)
Lien Allociné Madagascar 2 (2008)
Lien Allociné Madagascar 3 : Bons baisers d’Europe (2012)

Lien IMDb Madagascar (2005)
Lien IMDb Madagascar : Escape 2 Africa (2008)
Lien IMDb Madagascar 3 : Europe’s Most Wanted (2012)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2005, 2008, 2012, 8/10, Animation / Dessin Animé, Aventure, Comédie

Hugo Cabret (Hugo)

hcDate de sortie : 21 décembre 2011

Réalisé par : Martin Scorsese

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis :  Par un splendide travelling avant qui nous plonge dans le Paris des années 30, la caméra nous emmène depuis le ciel de neige à travers une gare et jusque dans une horloge, dans laquelle vit un petit orphelin de 12 ans, Hugo. Il est à la recherche de pièces manquantes pour réparer un automate que son père (malheureusement décédé) avait trouvé dans un musée et sur lequel il travaillait. Hugo est doué pour réparer les mécanismes et s’occuper de l’entretien et de la maintenance des horloges de la gare. Il ne lui manque plus qu’une clé, en forme de coeur, pour faire fonctionner l’automate, car il croit que son père lui a transmis un message via cette machine…

Avis : Ayant vu ce film en 3D, je vous le recommande chaudement. C’est une pure merveille tant au point de vue visuel qu’au point de vue du scénario. Les jeunes Asa Butterfield et Chloé Grace Moretz sont d’excellents acteurs, encadrés par des pointures en premiers rôles : Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen, Christopher Lee… et des seconds rôles comme Jude Law ou Frances de la Tour (alias Madame Maxime dans la série des Harry Potter, pour les connaisseurs…). Chloé Moretz me fait beaucoup penser à Hermione Granger… aurais-je été ensorcelé par la série des Harry Potter ?… Sérieusement, pour en revenir au film, les décors sont très très beaux et soignés, la 3D est bien foutue, sans excès d’effets spéciaux (il y en a quand-même un peu, mais ce n’est pas un film du genre fantastique), pour une belle histoire adaptée du roman éponyme « L’invention d’Hugo Cabret » de Brian Selznick (qui apparaît lui-même en caméo).

La seule chose « étrange » est que l’histoire se passe à Paris, cependant tout le monde parle en anglais (j’ai été voir le film en VO), avec des pointes de français (les gens s’appellent « Madame », « Monsieur », en français dans le texte, les inscriptions sont aussi en français…), mais cela ne nuit pas à l’appréciation globale. L’histoire rend aussi un bel hommage aux débuts du cinéma et à l’oeuvre de George Méliès en particulier. A noter que le film est produit par Martin Scorsese lui-même (il est le réalisateur), mais aussi Johnny Depp, entre autres. Un bon moment de conte familial pour les fêtes !

Lien Allociné

Lien IMDb

1 commentaire

Classé dans 2011, 9/10, Aventure, Comédie