Archives de Catégorie: Non classé

Hop

hopDate de sortie : 30 mars 2011

Réalisé par : Tim Hill

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : Robbie est un lapin adolescent dont le père dirige une chocolaterie secrète qui produit chaque année les délicieuses confiseries pour les fêtes de Pâques (cloches, lapins et œufs en chocolat). Le père de Robbie, personnage enjoué et connu pour être le Lapin de Pâques, est prêt à céder la chocolaterie familiale à son fils. Cependant, Robbie ne rêve que d’une chose : devenir batteur dans un groupe de Rock. A la veille de la passation de pouvoir, Robbie s’enfuit.

C’est pendant son séjour à Hollywood qu’il fait la connaissance de Fred, un jeune homme qui nourrit de grands rêves qu’il n’a toujours pas réalisés. A l’approche de la trentaine, Fred vit toujours chez ses parents, le temps de trouver un travail et un sens à sa vie. Il finit enfin par se voir confier la délicate mission de s’occuper d’une majestueuse demeure, qui doit garder tout son éclat en l’absence de ses propriétaires. Un malencontreux incident pousse Fred à héberger Robbie dans la villa ; ce dernier se révélant être le plus odieux des hôtes.

Inquiet de la disparition de son fils, le Lapin de Pâques charge son commando d’élite, les Bérets Roses, de le ramener à la maison. Seulement voilà, l’affaire familiale est sous la menace de Carlos le poussin, n°2 aux commandes de l’usine. Profitant de la disparition de Robbie, Carlos complote pour prendre la main sur la chocolaterie familiale et contrôler ainsi les fêtes de Pâques. Fred et Robbie réaliseront-ils leurs rêves? Robbie et les Bérets Roses reviendront-ils à temps pour sauver la chocolaterie familiale des mains du perfide Carlos?

Source : Allociné

Avis : Bon film principalement pour les enfants, avec la thématique de Pâques. Très coloré et très agréable pour un moment de détente en famille.

Lien Allociné

Lien IMDb

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 7/10, Animation / Dessin Animé, Comédie, Non classé

La saga Harry Potter

Harry-Potter-Wallpaper-harry-potter-24478545-1280-800Date de sortie : entre le 21 novembre 2001 (premier film) et le 13 juillet 2011 (dernier film)

Réalisé par : Chris Columbus, Alfonso Cuarón,  Mike Newell, David Yates

Cotation : 8/10 – Très bonne saga, à recommander.

Synopsis : Harry Potter, un jeune orphelin, est élevé par son oncle Vernon et sa tante Pétunia qui le détestent. Alors qu’il était haut comme trois pommes, ces derniers lui ont raconté que ses parents étaient morts dans un accident de voiture. Le jour de son onzième anniversaire, Harry reçoit la visite inattendue d’un homme gigantesque se nommant Rubeus Hagrid. Celui-ci lui révèle qu’il est en fait le fils de deux puissants magiciens et qu’il possède lui aussi d’extraordinaires pouvoirs. C’est avec joie que le garçon accepte de suivre des cours à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie. Il a enfin la chance de se faire des amis. Blâmé par le professeur Severus Rogue qui lui enseigne les potions et protégé par Albus Dumbledore, le directeur de l’établissement, Harry va tenter de s’habituer à sa nouvelle vie de sorcier.

Avis : Quatre réalisateurs différents pour huit films d’une saga épique. Dans les deux premiers épisodes, l’ambiance est agréable, chaleureuse, lumineuse, les films sont familiaux, tous publics, grâce à C. Columbus (« Maman j’ai raté l’avion » – 1990, « Madame Doubtfire » – 1993, « L’Homme bicentennaire » – 1999).
Avec A. Cuarón (« Y tu mamá también » – 2001, « Paris je t’aime » – 2006), le ton devient plus sérieux, au fur et à mesure que les héros grandissent et gagnent en maturité, la réalisation suit la même voie. M. Newell (« Donnie Brasco » – 1997) plonge les héros dans le danger et n’hésite pas à montrer des scènes plus rudes, réservées aux plus grands. Et puis D. Yates (réalisateur de séries TV telles que « The Bill« , entre autres) s’adapte à l’histoire de plus en plus sombre, en tournant les derniers épisodes de manière plus sérieuse, plus adulte. Les trois styles sont clairement différents mais correspondent à l’ambiance changeante de l’histoire.

Le côté fantastique et merveilleux du début de la saga s’estompe peu à peu pour laisser place à l’action / aventure / suspense, tout en respectant le plus fidèlement possible les romans de J. K. Rowling dont est tirée la saga. D’ailleurs l’écrivain elle-m$eme a contribué à tous les films. Le petit point noir étant que dans les films (qui durent en moyenne deux heures au moins), on manque de temps pour inclure tous les éléments et détails du roman. Certains lecteurs fans d’Harry Potter auront probablement été déçus de ne pas avoir vu certains passages transposés à l’écran. Pour ma part, je donne un 8/10, ayant lu chaque roman préalablement avant d’aller voir son adaptation, et ayant toujours bien apprécié le résultat. A recommander aux amateurs des livres et aux passionnés de fantastique.

Les liens ci-dessous mènent aux différents films. Les titres des films en français sont à côté des liens Allociné, les titre en anglais à côté des liens IMDb.

Lien Allociné (Harry Potter à l’école des sorciers) – 2001
Lien Allociné (Harry Potter et la chambre des secrets) – 2002
Lien Allociné (Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban) – 2004
Lien Allociné (Harry Potter et la Coupe de Feu) – 2005
Lien Allociné (Harry Potter et l’Ordre du Phénix) – 2007
Lien Allociné (Harry Potter et le Prince de sang mêlé) – 2009
Lien Allociné (Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1) – 2010
Lien Allociné (Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2) – 2011

Lien IMDb (Harry Potter and the Sorcerer’s Stone / Harry Potter and the Philosophe’s Stone) – 2001
Lien IMDb (Harry Potter and the Chamber of Secrets) – 2002
Lien IMDb (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) – 2004
Lien IMDb (Harry Potter and the Goblet of Fire) – 2005
Lien IMDb (Harry Potter and the Order of the Phoenix) – 2007
Lien IMDb (Harry Potter and the Half-Blood Prince) – 2009
Lien IMDb (Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 1) – 2010
Lien IMDb (Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2) – 2011

Poster un commentaire

Classé dans 2001, 2002, 2004, 2007, 2009, 2010, 2011, 8/10, Action, Aventure, Fantastique, Non classé, Thriller / Suspense

La saga Twilight

The_Twilight_Saga-_New_Moon_1195Date de sortie : entre le 26 novembre 2008 (premier film) et le 14 novembre 2012 (dernier film)

Réalisé par : Catherine Hardwicke, Chris Weitz, David Slade, Bill Condon

Cotation : 6/10 – Saga correcte.

Synopsis : A dix-sept ans, Isabella Swan (« Bella ») déménage à Forks, petite ville de la côte près de Washington, pour vivre avec son père, Charlie, après que sa mère se soit remariée avec un joueur de baseball. Elle se lie rapidement d’amitié avec de nombreux étudiants de sa nouvelle école, mais elle est intrigué par les frères et sœurs Cullen, qui se montrent mystérieux et distants.

Avis : Les premiers chapitres de la grande saga, adaptée des romans de Stephanie Meyer est plutôt bon. Le scénario est classique, une humaine tombe amoureuse d’un vampire, elle veut le devenir à son tour… Cependant le film est plutôt bien fait, les lumières, mises en scène et décors sont bons, les acteurs assez convaincants, malgré le fait que personnellement, je trouve que Robert Pattinson a l’air d’un chien battu tout le long du film ; et malgré aussi le jeu presque identique de K. Stewart pour les différentes émotions comme la tristesse, la joie, la colère…ce qui a d’ailleurs valu pas mal de railleries sur internet.
Les effets spéciaux assez réussis. Enorme succès au box-office, principalement auprès des adolescentes amatrices d’histoire d’amour, ces films ont relancé la « mode » des vampires sur petit et grand écran. Il y en avait déjà eu au cinéma avec par exemple « Entretien avec un Vampire » (avec Brad Pitt) en 1994, ou parmi d’autres séries, « Buffy contre les vampires » (1997-2003), etc…
Ayant apprécié le premier film, j’ai visionné les suivants, et plus l’histoire avance, moins ça devient bien… La cote de 6/10 est une moyenne de tous les épisodes en ce qui me concerne. Les lecteurs des romans ont fort été déçus ; personnellement je n’ai pas lu les livres donc je ne peux pas comparer. Aussi, pour les non-adeptes de la langue de Shakespeare qui se sont toujours demandés ce que signifiait le titre, le mot « twilight » signifie « crépuscule », « pénombre ».

Les liens ci-dessous mènent aux différents films. Les titres des films en français sont à côté des liens Allociné, les titre en anglais à côté des liens IMDb.

Lien Allociné (Twilight – Chapitre 1 : Fascination) – 2008
Lien Allociné (Twilight – Chapitre 2 : Tentation) – 2009
Lien Allociné (Twilight – Chapitre 2 : Hésitation) – 2010
Lien Allociné (Twilight – Chapitre 4 : Révélation 1ère partie) – 2011
Lien Allociné (Twilight – Chapitre 4 : Révélation 2ème partie) – 2012

Lien IMDb (Twilight) – 2008
Lien IMDb (The Twilight Saga : New Moon) – 2009
Lien IMDb (The Twilight Saga : Eclipse) – 2010
Lien IMDb (The Twilight Saga: Breaking Dawn – Part 1) – 2011
Lien IMDb (The Twilight Saga: Breaking Dawn – Part 2) – 2012

1 commentaire

Classé dans 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 6/10, Fantastique, Non classé, Romance / film d'amour

Breakfast on Pluto

Sans titre 1Date de sortie : 15 mars 2006

Réalisé par : Neil Jordan

Cotation : 7/10 – Bon film.

Synopsis : Dans les années ’70 en Irlande naît Patrick, un enfant illégitime, fruit d’une union défendue entre un prêtre et sa bonne. Abandonné dès son plus jeune âge par sa mère à la porte du père Liam, celui-ci le confie à une de ses paroissiennes, Mme Braden. De nature plutôt efféminée, Patrick préfère qu’on l’appelle « Minou » (Kitten en anglais), ou Patricia, et il aime se travestir. Elevé par sa mère adoptive et sa « soeur », Minou ne se sent pas à sa place, il se cherche. Heureusement il a des amis avec qui il joue et s’entend bien. Parmi eux, il a un meilleur ami, Bobby, qui est trisomique. Dans l’école ultra-catholique où il est placé, les prêtres-professeurs ne le voient pas d’un très bon oeil, Minou aimant jouer avec le feu, il ne prend rien au sérieux et se fait souvent réprimander. En grandissant, il rencontre une troupe de chanteurs, et est vite adopté part le chef de la bande, Billy. Celui-ci l’héberge dans une petite caravane près d’un lac, mais cette caravane sert aussi de planque secrète pour des armes à feu. Billy traite en effet avec l’IRA, un groupe armé révolutionnaire. Alors qu’il se promenait en ville, Minou arrive près d’un groupe de démineurs qui vont tenter de désamorcer une voiture piégée avec un robot. Cependant Bobby est attiré par le robot et périt dans l’explosion de la voiture…

Plus tard, Minou trouve la cachette des armes de Billy et comprend son lien avec l’IRA. Il jette alors les armes dans le lac, à l’insu de Billy, et lorsque Billy s’aperçoit de la disparition des armes, il chasse Minou. Celui-ci part alors à la recherche de sa mère dans à Londres…

Avis : Film assez sympathique et poignant sur la vie d’un travesti. Le scénario est original, agréable à suivre, même si certains passages sont un peu durs. Le film est déconseillé aux moins de 10 ans. Cillian Muphy est brillant de glamour dans la peau de Minou, dans un contexte de guerre entre l’Irlande du Sud et du Nord.

Je n’ai pas lu le livre de P. McCabe dont est adapté le film, mais j’ai apprécié l’histoire, qui dure tout de même plus de deux heures…
Certains passages sont amusants. J’aurais aimé en savoir un peu plus, notamment sur la fin, qui est très ouverte.

A noter : Le film a remporté 4 récompenses lors des « Irish Film and Television Awards » de 2007 : meilleur acteur (C.Murphy), meilleur réalisateur (N. Jordan), meilleur coiffure et maquillage (G. Lorraine, L. Johnson), meilleur scénario (N. Jordan, P. McCabe).
Patrick McCabe apparaît dans le film en tant que maître d’école.
Cillian Murphy a tourné la même année (2005) dans « Batman Begins » (dans le rôle du Dr. Crane), et aussi dans « Red Eye : sous haute pression« . Pour moi cela prouve qu’ il est un grand acteur car les rôles sont totalement différents.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2006, 7/10, Drame, Non classé

Shutter Island

siDate de sortie : 24 février 2010

Réalisé par : Martin Scorsese

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Dans les années ’50, Teddy Daniels et Chuck Aule enquêtent sur la disparition d’une patiente échappée d’un hôpital psychiatrique à sécurité maximale. L’hôpital en question, réservé aux criminels dangereux, est basé sur Shutter Island, une île située à environ une heure au large de Boston. Après quelques temps passé sur l’île, Teddy va vivre des phénomènes étranges.

Avis :  Adaptation très réussie par Martin Scorsese du roman éponyme par Dennis Lehane. Il nous plonge dans une trame psychologique au coeur d’un thriller angoissant et sombre. L’intrigue nous tient en haleine jusqu’au bout. On se pose plein de questions tout au long du film, et à la fin, on a toutes les réponses, ou presque…deux hypothèses se posent (ATTENTION – ce qui suit dévoile une partie de l’intrigue) : est-ce que le patient Andrew Laeddis est guéri ? Si oui, il choisit de se faire lobotomiser parce qu’il n’accepte pas l’idée d’être coupable. Si non, cela prouve l’échec des méthodes de Shutter Island et donc la lobotomisation allégera sa conscience.

Lien Allociné

Lien IMDb

1 commentaire

Classé dans 2010, 9/10, Drame, Non classé, Thriller / Suspense