Archives de Catégorie: 9/10

Vraiment très bon film, à recommander.

La Dame de Fer (The Iron Lady)

ironladyDate de sortie : 15 février 2012

Réalisé par : Phyllida Lloyd

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Dans sa maison, Margaret Thatcher vit une retraite à moitié paisible, à moitié agitée. N’étant plus Premier Ministre, son mari Denis étant décédé d’un cancer quelques années plus tôt, elle a parfois des hallucinations, elle revoit Denis interférer dans sa vie actuelle, tout en sachant bien qu’il est mort. Elle est aidée par des gouvernantes et par sa fille dans ses actions du quotidien, cependant certains objets ou évènements qu’elle voit à la TV vont lui faire revivre des périodes de sa vie, depuis sa jeunesse dans l’épicerie de son père, son entrée au parti conservateur comme ministre de l’éducation jusqu’à son ascension en tant que Premier Ministre, et finalement sa retraite de la vie politique.

Avis :  J’ai été fasciné par ce magnifique film retraçant de manière surprenante les moments forts de la vie de Mme Thatcher, par flashbacks successifs. La prestation de Meryl Streep, comme je l’ai lu dans les médias avant d’aller voir le film, est saisissante. Actrice américaine, elle prend l’accent britannique avec tant de réalisme que l’on s’y méprendrait, elle nous montre une fois de plus qu’elle est une grande actrice – quelqu’un en doutait ?

Les maquillages, habillages, coiffures sont aussi éblouissants. Attention ce n’est pas un film drôle, c’est une biographie / un biopic, et cette période de l’histoire de l’Angleterre n’est pas la plus reluisante, même si Lady Thatcher a fait ce qu’elle pensait juste pour maintenir son pays à flot et relancer l’économie, malgré les émeutes, les attentats terroristes de l’IRA (forces républicaines irlandaises), et les mesures impopulaires mais nécessaires qu’elle proposa. Elle joua un grand rôle dans la Guerre des îles Malouines (Falkland Islands), et par ses méthodes radicales, elle gagna le surnom de « La Dame de Fer », surnom attribué par les soviétiques en référence à son conservatisme et « anticommunisme ».

Un excellent film, pas seulement destiné aux amateurs de politique internationale, mais à tous qui voudrait découvrir la vie de la première et unique femme Premier Ministre du Royaume-Uni et l’une des femmes les plus célèbres et les plus influentes du XXème siècle.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Biographique / Biopic, Drame

Le hérisson

herissonDate de sortie : 5 août 2009

Réalisé par : Mona Achache

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : L’histoire d’une rencontre inattendue : celle de Paloma Josse, petite fille de 11 ans, redoutablement intelligente et suicidaire, de Renée Michel, concierge parisienne discrète et solitaire, et de l’énigmatique Monsieur Kakuro Ozu…

Avis : Adapté du livre de Muriel Barbery « L’élégance du hérisson », nous avons là une chouette histoire dramatique (surtout vers la fin) où excelle Josiane Balasko dans un rôle de composition. La jeune Garance Le Guillermic en ado dépressive est formidable également. A recommander aux amateurs de livres !

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2009, 9/10, Comédie dramatique, Mélodrame

Tous les soleils

tlsDate de sortie : 30 mars 2011

Réalisé par : Philippe Claudel

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Alessandro, professeur italien de musique baroque d’une trentaine d’années, est un père veuf qui vit avec sa fille Irina, 15 ans, et son frère Luigi, un anarchiste pacifiste réclamant le statut de réfugié politique en France, car il est anti-Berlusconi. Alessandro ne partage pas ses idées, il est venu en France avec sa femme, et se considère comme chez lui en France à présent, il n’est pas pour autant aussi révolutionnaire que son frère. Irina, elle, s’entend plutôt bien avec son oncle Luigi, mieux qu’avec son père d’ailleurs !

Parfois, Sandro (comme l’appelle son entourage) a l’impression d’avoir deux adolescents sous sa responsabilité, mais lui-même ne voit pas que sa propre vie n’est pas géniale non plus. Certes il voudrait être un père modèle, mais il ne veut pas reconstruire sa vie amoureuse pour ne pas souiller le souvenir de son épouse décédée dans un accident.
Heureusement Sandro est entouré d’une bande de copains qui l’empêchent de se sentir seul, notamment ses amis dans l’orchestre baroque dont il fait partie. A ses heures, Sandro fait aussi la lecture dans un hôpital pour les patients qui le souhaitent. Au moment où sa fille découvre ses premiers amours, la vie de Sandro va basculer, suite au décès d’une patiente à qui il a fait la lecture pendant un certain temps…

Avis : Philippe Claudel est avant tout un écrivain mais c’est aussi le réalisateur de « Il y a longtemps que je t’aime » (2008). C’est donc son deuxième film en tant que réalisateur.. Sa plume se ressent fort au niveau des dialogues, qui ont une place très importante dans le film (évidemment !). On sent l’homme de plume derrière le scénario. Les paysages sont magnifiques, je ne savais pas qu’il y avait du soleil toute l’année à Strasbourg… L’histoire est touchante, on passe du rire à des moments plus tendres ou un peu dramatique, sans jamais tomber dans le mélodrame triste. Le personnage de Luigi est celui qui apporte le plus d’effets comiques…

A noter aussi que les musiques de la Tarentelle sont excellentes pour les amateurs du genre baroque.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2011, 9/10, Comédie

Le Monde Fantastique d’Oz (Oz the Great and Powerful)

ozDate de sortie : 13 mars 2013

Réalisé par : Sam Raimi

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : En 1905 au Kansas, un magicien de foire se fait emporter par une tornade alors qu’il était en montgolfière. Il s’évanouit dans l’aventure, et va se réveiller dans un monde incroyable…le pays d’Oz.

Avis : Ayant lu quelques critiques auparavant, je partais avec un à priori moyen concernant Oz. C’est peut-être cela qui a le plus contribué à mon appréciation du film ! Les effets spéciaux sont féeriques,  la 3D est magnifique : je ne peux que la recommander cette fois, elle n’est pas là pour l’argument commercial, le relief est totalement justifié et ajoute un réel plus à la projection ! Les acteurs sont des pointures (James Franco a un charme ravageur avec son sourire…), les décors et les costumes sont enchanteurs, la musique du grand Danny Elfman est aussi une contribution majeure. J’ai même remarqué que les sous-titres sont parfois décentrés pour marquer le relief d’un objet ou une personne à l’avant plan ! Au début une originalité que je n’avais jamais vue dans aucune autre réalisation (cependant peut-être ce procédé a-t-il déjà été utilisé) : l’écran est rétréci, et l’image est en noir et blanc, car l’action se déroule en 1905. Puis lors du voyage vers Oz, l’écran s’agrandit, la couleur apparaît…

Il y a indéniablement des références à d’autres histoires / films. Je n’ai jamais vu la comédie musicale Le Magicien d’Oz  (Victor Fleming, 1939), mais je pense que les deux adaptations du roman de L. Frank Baum sont totalement différentes et difficilement comparables. Celle de Sam Raimi (trilogie Spiderman, entre autres)  m’a plutôt fait penser à Alice aux pays des Merveilles (Tim Burton, 2010). C’est probablement parce qu’il s’agit toutes deux de productions Disney…

Le suspense et l’humour, en plus de l’aventure et du fantastique, sont au rendez-vous. J’ai beaucoup apprécié la scène de la « bataille finale » si j’ose dire, alias « le plus grand tour »…  Par contre la fin est un peu décevante, et comme dans d’autres oeuvres, je trouve qu’il manquait un petit quelque chose.
En conclusion, je  n’ai pas boudé mon plaisir et je résumerais par une phrase du film : « si vous croyez, tout est possible »  !

Lien Allociné

Lien IMDb

2 Commentaires

Classé dans 2013, 9/10, Aventure, Fantastique

Cloclo

clocloDate de sortie : 14 mars 2012

Réalisé par : Florent Emilio Siri

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Comme c’est écrit sur l’affiche : le destin d’un chanteur populaire. La vie de Claude François, de sa naissance à sa mort, en passant par les moments de gloire mais aussi les moments moins faciles, entouré de nombreuses femmes.

Avis : Qui ne connaît pas Claude François ? Comme la majorité des gens de ma génération, je le connais de par sa carrière musicale, bien entendu, et quelques évènements de sa vie. De là à être fan, il y a tout de même une marge… et c’est certain que ce biopic nous apprend beaucoup de la vie du chanteur. Depuis son enfance en Egypte, la perte de son père, le déménagement à Monaco, puis sa venue à Paris, le succès, les femmes de sa vie, (et il y en a eu beaucoup, y compris sa soeur et sa mère), jusqu’à sa consécration et son décès tragique en pleine gloire. Bien que le film dure 2h30 générique compris, on ne trouve pas le temps long en regardant l’histoire de la vie de Cloclo. Les décors sont bien foutus, selon les époques (des années 30 aux années 70), les acteurs sont formidables, notons la performance de Jérémie Rénier, dont la ressemblance non seulement physique mais aussi chantée est époustouflante. A saluer aussi la présence de Robert Knepper (« Prison Break », « Heroes »…) en Frank Sinatra, et aussi, même si on ne le voit que quelques minutes sur tout le film, la prestation du jeune Tom Dufour en Claude François âgé de 8 ans.

Entre quelques anecdotes, le film montre qu’une grande partie de sa vie a été consacrée aux femmes. D’ailleurs s’il en a eu des « officielles », il y a eu aussi beaucoup d »à-côtés ». Florent-Emilio Siri (aucun rapport avec Apple !!!), le réalisateur, fait passer l’image d’un homme qui voulait réussir sa vie (pour que son père soit fier de lui), être heureux et combler ses proches. Un homme généreux, mais aussi très maniaque et exigeant aussi bien avec lui-même qu’avec ses collaborateurs. C’est d’ailleurs cette obsession du détail qui lui a coûté la vie en 1978, comme chacun le sait. Le final est assez bouleversant et très respectueux, tout en finesse.

Je ne suis pas resté jusqu’à la fin du générique mais je peux vous dire que la salle était comble et le public a applaudi. Bref, que l’on soit fan ou pas fan, c’est un excellent film, à recommander.

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2012, 9/10, Biographique / Biopic, Musical

L’Assistant du Vampire (Cirque du Freak: The Vampire’s Assistant)

cdfDate de sortie : 4 novembre 2009

Réalisé par : Paul Weitz

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : Deux ados, Darren et son ami Steve, se rendent dans un théâtre clandestin où se produit une troupe de phénomènes de foire. Fasciné par l’araignée du vampire Crepsley, Darren décide de la voler. À l’école, cette dernière s’échappe et mord Steve, qui va mourir si Darren ne trouve pas un antidote. Crepsley accepte de l’aider à condition qu’il le transforme en demi-vampire afin d’accomplir quelques corvées quotidiennes. Steve, qui rêve d’être un vampire, est recueilli par un homme mystérieux qui lui promet les commandes de toutes une armée s’il se joint à lui. Darren, qui s’est installé avec la troupe, devra se préparer à l’affrontement.

Avis : Dans la lignée de la saga Twilight, c’est un très bon film adapté des trois premiers tomes de la série de romans de l’auteur Darren Shan, reprenant la thématique des vampires, avec un angle différent. Cette fois ce n’est pas une romance, mais une relation de subordination, le jeune Darren devenant l’assistant d’un grand vampire. Bons effets spéciaux, bons acteurs, bon scénario. En résumé : bon film. J’attendais la suite avec impatience…des rumeurs parlaient d’une adaptation de 4 autres films, pour couvrir l’entièreté des 12 romans ; mais apparemment cela ne se produira pas, vu le maigre succès au box-office (13 millions de dollars de recettes, pour un budget investi de 40 millions de dollars…- source IMDb)

A noter : Paul Weitz est le frère de Chris Weitz, le réalisateur de « Twilight – Chapitre 2 : Tentation » (« New Moon »). Ensemble, dans un genre totalement différent, les deux frères Weitz ont réalisé « American Pie« .
A signaler aussi, la présence dans le film de Josh Hutcherson, un jeune acteur qui monte (déjà une trentaine de films à son actif, dont « Zathura« , « Thérabithia« , « Voyage au centre de la terre« ,…)

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2009, 9/10, Fantastique, Horreur / Epouvante

Le Concert

concertDate de sortie : 11 novembre 2009

Réalisé par : Radu Mihaileanu

Cotation : 9/10 – Vraiment très bon film, à recommander.

Synopsis : A l’époque de Brejnev, Andrei Filipov était le plus grand chef d’orchestre d’Union soviétique et dirigeait le célèbre Orchestre du Bolchoï. Mais après avoir refusé de se séparer de ses musiciens juifs, dont son meilleur ami Sacha, il a été licencié en pleine gloire. Trente ans plus tard, il travaille toujours au Bolchoï mais… comme homme de ménage. Un soir, alors qu’Andrei est resté très tard pour astiquer le bureau du maître des lieux, il tombe sur un fax adressé au directeur : il s’agit d’une invitation du Théâtre du Châtelet conviant l’orchestre du Bolchoï à venir jouer à Paris… Soudain, Andrei a une idée de folie : pourquoi ne pas réunir ses anciens copains musiciens, qui vivent aujourd’hui de petits boulots, et les emmener à Paris, en les faisant passer pour le Bolchoï ? L’occasion tant attendue de prendre enfin leur revanche…

Avis : Film magnifique à voir pour les amoureux de musique classique et de beaux films. Les acteurs sont extraordinaires, en particulier Aleksei Guskov et Mélanie Laurent. François Berléand est aussi un acteur que j’adore, il excelle en directeur tyrannique du Théâtre du Châtelet. En seconds rôles, on peut voir Miou-Miou ou encore Ramzy Bedia (du duo comique Eric & Ramzy).

 Certes c’est une comédie, et on rit lors de scènes plutôt comiques, mais principalement j’ai retenu l’émotion qui passe du réalisateur au spectateur, au travers de la musique classique (de Tchaikovski particulièrement dans ce cas-ci). Le Concert a été récompensé par deux Césars en 2010, dont celui du Meilleur Son et de la Meilleure Musique écrite pour un film. Un très bon film, tellement bon que je suis retourné le voir une seconde fois, et je fus transporté de nouveau par l’émotion, comme la première fois. Pourquoi alors seulement neuf sur dix ? Parce que je pense qu’il y aurait pu y avoir encore un petit truc, un élément indéfinissable, qui aurait rendu ce film parfait. 

Lien Allociné

Lien IMDb

Poster un commentaire

Classé dans 2009, 9/10, Comédie dramatique, Musical